Thé de Gisozi, une hausse du prix au kilo plus que nécessaire


« Le prix de 250Fbu par kilo donné par les transformateurs de thé est insuffisant »s’exclame un théiculteur. Le directeur général de l’Office du The du Burundi(OTB) les tranquillise.



Par: Isanganiro , lundi 8 janvier 2018  à 15 : 57 : 39
a

Sur la colline Gatare de la province de Mwaro,des théiculteurs s’occupent de la cueillette du Thé. Anne Marie Niyungeko, theicutrice, explique que cette plante est d’une importance capitale pour leur foyer « Le thé nous procure de l’argent que nous utilisons pour répondre à nos besoins quotidiens » précise-t-elle.

Jeanne Ninteretse, une autre femme qui cultive le thé,indique que le prix a changée avec l’implantation de PROTHEM (entreprise opérant dans le secteur du thé) « Avant,l’OTB nous donnait 120Frbu par Kilo de feuille de thé, avec la concurrence de PROTHEMce prix a été rehaussé jusqu’à 250Frbu le Kilo de feuille de Thé » se réjouit-t-elle.« Ce prix devrait encore une fois etre revue à la hausse parce que le théier est une plante très exigeante,particulièrement au moment de la cueillette » ajoute-elle.

Jean Bosco Gahungu,agronome également théiculteur, affirme lui aussi que le prix de 250Frbu/Kg est très peu « Si j’analyse l’argent que nous percevons, ça ne peut pas couvrir toutes les dépenses. Un savon s’achète actuellement à 350 ou 400Fbru la pièce. Il faudrait qu’on nous donne au moins 1000Frbu/Kg » suggère-il.

Le directeur général de l’Office du Thé du Burundi, Jacques Bigirimana tranquillise ces théiculteurs de Gisozi « Revoir à la hausse le prix du Kilogramme de Thé c’est l’une des préoccupations de l’OTB » indique-t-il. Il ajoute également que des réunions seront organisées avec les associations des théiculteurs pour trouver un point d’entente.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

137 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption



a

Commerce : Salon industriel, une occasion en or pour le pays !



a

Economie : Que devient le rendez-vous de la mairie sur la réouverture des marchés réhabilités ?



a

REGIDESO :le marché des compteurs CashPower plein d’ irrégularités



a

COMESA : le 20ème sommet quitte Bujumbura pour Lusaka en juillet 2018



a

Rumonge : L’huile de palme flambe



a

Economie : Afreximbank, le Burundi toujours à mi-chemin





Les plus populaires
A quand les dividendes de la fibre optique au Burundi ?,(popularité : 24 %)

Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 16 %)

Le parlement renvoie au gouvernement le projet de loi sur le payement des impôts des cadres de l’Etat ; les indignés se dévoilent ,(popularité : 9 %)

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA,(popularité : 4 %)

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie,(popularité : 4 %)

Economie : Afreximbank, le Burundi toujours à mi-chemin ,(popularité : 4 %)

Burundi : De nouveaux tarifs de contrôle technique rejetés par le ministère de tutelle,(popularité : 4 %)

Burundi : Les institutions financières reconnaissent le manque de billets verts au Burundi,(popularité : 4 %)

Gitega : Le manque criant du carburant de type essence limite la circulation ,(popularité : 4 %)

L’UE accorde au Burundi un don de 95 millions d’Euro,(popularité : 4 %)