La destruction par des inconnus d’une cabane de vente des bananes à Mubimbi suscite une polémique politique


Des inconnus ont détruit dans la nuit de ce jeudi à vendredi une maisonnette dans laquelle on vendait des bananes dans la localité appelée Kinama de la communie Mubimbi. Alors que les propriétaires accusent les jeunes du parti au pouvoir d’être auteurs de cet acte, l’administration nie tout mobile politique mais parle d’un conflit lié au non paiement de taxe.



Par: Isanganiro , vendredi 12 janvier 2018  à 17 : 04 : 42
a

Cette cabane détruite se trouvait à la jonction de la RN1 route Bujumbura bugarama avec celle qui mène vers le chef-lieu de la commune Mubimbi. Ceux qui y vendaient des bananes mures pointent du doigt les jeunes du parti au pouvoir de la localité. Ces hommes sympathisants du Député Agathon RWASA qui ont requis l’anonymat craignant pour leur sécurité expliquent les jeunes du partis au pouvoir les forçaient il ya quelques jours d’adhérer au parti au pouvoir pour ne pas perdre ce point de vente. Les précisions sont du Député Pierre Célestin Ndikumana élu dans la circonscription de Bujumbura pour le compte de la coalition Mizero y’abarundi.

L’Administarteur communal de Mubimbi qui s’est rendu sur les lieux confirme que cette cabane a été détruite. Léonidas Ntirandekura nie un conflit politique derrière cette destruction mais plutôt un conflit lié au payement de taxes communales. Il indique qu’aucune personne d’une autre obédience n’est persécutée dans sa commune, tout en lançant un appel à celle ou celui qui se sentirait lésé." Il n ya pas de maison qui brule. Quelque fois il ya de problèmes. Mais certains aiment en faire un prétexte pour dire qu’ils sont persécutés. Il n’y a pas de persécution dans Mubimbi entre les bagumyabanga et les membres des indépendants Mizero y’abarundi."

Malgré l’appel lancé par le Député NDIKUMANA de réhabiliter cette cabane et la remettre aux propriétaires pour qu’ils puissent continuer à vaquer à leur activité, l’Administrateur Communal de Mubimbi Ntirandekura dit avoir pris la mesure de fermer cet endroit jusqu’à nouvel ordre.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

110 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rutumo : Un démobilisé tente de désarmer un policier



a

Burundi –Securité : Agathon Rwasa, inquiet de sa sécurité



a

Burundi-Sécurité : Les jets des grenades au cœur des préoccupations dans la capitale



a

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés



a

Rumonge : La croix rouge veut la protection de son emblème



a

Rumonge : La police des migrations accusée d’être corrompue



a

Rumonge de nouveau frappé par des intempéries



a

Mwaro : 17 maisons détruites ce Jeudi à Ndava suite à la pluie



a

Deux familles de Makamba demandent un ticket de retour depuis Muyinga



a

Un samedi fatal aux cuisinières des pêcheurs de Rumonge





Les plus populaires
La destruction par des inconnus d’une cabane de vente des bananes à Mubimbi suscite une polémique politique,(popularité : 14 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 11 %)

Rutumo : Un démobilisé tente de désarmer un policier,(popularité : 4 %)

Le M23 pourrait se retirer de Goma et de Saké,(popularité : 3 %)

Mutaho : les opposants affirment être harcelés par les Imbonerakure ,(popularité : 3 %)

Gihanga : Deux personnes d’une même famille tuées dans une embuscade ,(popularité : 3 %)

Divergences de vue au sein de l’EAC ,(popularité : 3 %)

Rukoko : Les liens ne sont pas au rendez vous entre les militaires et les gardiens de vaches,(popularité : 3 %)

Le Général Adolphe Nshimirimana tué,(popularité : 2 %)

Le gouvernement dit ignorer le plan safisha, la société civile toujours inquiète ,(popularité : 2 %)