Bururi : L’administrateur communal réagit après la mort d’un Mutwa


Un jeune Mutwa de 15 ans est mort le matin de ce jeudi 18 janvier 2018 dans le village des Batwa de Mibira 2 et son confrère admis dans une structure de soin de la commune et province Bururi dans un état critique, cela suite aux coups et blessures leur infligés pour avoir volé et égorgé une chèvre. Nestor Nijimbere, administrateur communal de Bururi dénonce ces actes et demande à la justice d’appliquer la loi.



Par: Isanganiro , vendredi 19 janvier 2018  à 09 : 57 : 01
a

Les informations obtenues de la population de Mibira sur la colline Burarana, des informations confirmées par l’administrateur communal et la police a Bururi indiquent que le défunt connu sous le nom de Nduwamungu Burimbwa a succombé chez eux aux coups et blessures lui infligés ce mercredi 17 janvier 2018.

A l’origine, le défunt de 15 ans et son confrère de 16 ans, disent ces sources, ont volé une chèvre qu’ils ont égorgée sur place avant de l’emballer dans un sac en début d’après midi de ce mardi 16 janv.18. Un gardien de vaches qui assistait à la scène, les a empêchés de transporter ce butin jusqu’à destination et les deux jeunes gens ont regagné leur village alors qu’ils étaient déjà identifiés, laissant tomber leur butin.

Le propriétaire de la chèvre s’est mis à leur recherche et a d’abord attrapé le cadet avant que l’ainé ne lui soit remis ce mercredi matin. Les sources sur place à Mibira disent que ces garçons ont été violemment battus par le propriétaire de ladite chèvre avant de rejoindre leur famille l’après midi de ce mercredi dans un état critique. Le premier à être arreté a rendu l’âme le matin de ce jeudi et son confrère ,agonisant, a été conduit dans une structure de soins dans cette commune.
La police de Bururi recherche n’a pas pu arrêter le coupable dans l’immédiat, l’intéressé s’étant caché. Mais, pour son intérêt et surtout pour sa sécurité, disent les responsables policiers à Bururi, il devrait lui-même se rendre à la police.

De son coté, Nestor Nijimbere, administrateur communal de Bururi demande à ses administrés de se garder de se faire justice mais de saisir les instances compétentes dans de telles situations. Il informe que le justice populaire est punissable par la loi.

La famille de la victime s’était levée le matin de ce jeudi , gourdins à la main et transportant le corps vers la famille propriétaire de la chèvre pour venger le leur avant d’en être empêchée par certains parmi la population de Mibira selon des témoins oculaires.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

135 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Après l’arrestation d’un pasteur d’une église à Gashasha, certains parmi la population paniquent



a

Des cachots illégaux sont entretenus par certains chefs de zones de la commune Rumonge



a

Médias : Le journal Iwacu contraint de suspendre sa rubrique commentaire



a

Le correspondant du journal IWACU dans le sud du Burundi interdit de couvrir une réunion des partis politiques à Rumonge



a

Bururi : Le gouverneur interdit le sport en masse avec gourdins



a

Le gouvernement burundais trouve non fondés les motifs de refoulement des adeptes d’Eusebie



a

Le troupeau d’Eusebie regagne le pays natal malgré lui



a

Rumonge : les motards reprennent leur activité sous conditions



a

Santé : Grève au CNPK dit Chez Legentil



a

Des dégâts humains et matériels dans le Lac Tanganyika





Les plus populaires
Après l’arrestation d’un pasteur d’une église à Gashasha, certains parmi la population paniquent,(popularité : 29 %)

Le gouvernement burundais trouve non fondés les motifs de refoulement des adeptes d’Eusebie ,(popularité : 4 %)

Le correspondant du journal IWACU dans le sud du Burundi interdit de couvrir une réunion des partis politiques à Rumonge,(popularité : 3 %)

Le troupeau d’Eusebie regagne le pays natal malgré lui,(popularité : 2 %)

Kirundo : séance de prière ponctuée de violences,(popularité : 2 %)

La 45ème promotion de l’ISCAM est crédible ,(popularité : 2 %)

Le site de Businde est désormais un camp militaire ,(popularité : 2 %)

Nkurunziza appelle au calme et à l’arrestation des assassins du Général Nshimirimana,(popularité : 2 %)

De violents combats à Mugamba,(popularité : 2 %)

Burundi : Un groupe prêt à liquider A. Rwasa, révèle Jacques Bigirimana,(popularité : 2 %)