Bururi : Les terres cultivables doivent être amendées à la chaux agricole


Les agriculteurs burundais en général et ceux de la province Bururi en particulier doivent utiliser la dolomie (chaux agricole) pour neutraliser l’acidité du sol et accroitre ainsi les rendements agricoles. Jacques Nimubona, ingénieur agronome et cadre du Forum des Associations des Producteurs Agricoles du Burundi (FOPABU-Ijwi ry’abarimyi) explique que c’est la seule façon qui permettra de remédier à ce problème presque généralisé au Burundi.



Par: Isanganiro , lundi 22 janvier 2018  à 14 : 21 : 32
a

Les enquêtes réalisées par le Forum des Organisations des Producteurs Agricoles du Burundi (FOPABU-Ijwi ry’abarimyi) ont montré que les agriculteurs burundais s’attèlent plus à l’achat des engrais chimiques qu’à l’achat de la dolomie selon Ir Jacques Nimubona, employé à la FOPABU. Cependant, explique ce technicien agricole, c’est cet amendement à la dolomie qui permet de remédier à l’acidité des sols cultivables réelle au Burundi par son apport en calcium et en magnésium, des éléments nécessaires à la croissance et à la bonne production chez les plantes.

L’ eragrostis et la fougère, des végétaux qui poussent sur un sol acide et qui sont visibles dans toutes les communes de la province Bururi, sont une preuve que l’acidité du sol est une triste réalité dans cette province du sud du Burundi avec un accent particulier dans les communes de Matana et Mugamba. Et à Jacques Nimubona d’appeler les habitants de Bururi de s’adonner à l’utilisation de la dolomie à coté des engrais chimiques et de la fumure organique auxquels ils étaient habitués pour augmenter la production agricole.

Certains agriculteurs qui étaient en formation au chef-lieu de la province Bururi ce jeudi 18 janv.-18 sur les méthodes et les avantages de l’utilisation de la dolomie ont avoué qu’ils n’en utilisaient pas du tout et d’autres l’utilisaient sans respecter les normes. Et à eux d’affirmer que cette formation vient à point nommé et demandent que des produits phytosanitaires soient aussi à leur portée afin que les efforts qu’ils auront fournis en combinant dolomie, fumure organique et engrais chimiques ne soient vains.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

238 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues



a

Que deviennent les occupants de la zone réservée à la station d’épuration de Buterere ?



a

Bubanza : Une trentaine de tombes détruites au cimetière de Mpanda



a

Musaga : Le ravin de Muzenga, une menace sans précédent



a

Bujumbura : Le Pont Muha risque de disparaitre



a

Burundi : Une stabilisation des rives en étapes ?



a

La mairie de Bujumbura demandent aux mécaniciens d’aérer les rues de Buyenzi



a

Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse



a

Bujumbura : L’eau du lac Tanganyika en vert , coté Bujumbura Mairie



a

La réserve naturelle forestière de Vyanda en proie aux incendies





Les plus populaires
La Route Nationale 3 de nouveau coupée,(popularité : 4 %)

Poux d’Eucalyptus, véritable menace pour l’environnement,(popularité : 4 %)

La région de Muguruka perd 16.300.000 tonnes de terre par an à cause de l’érosion ,(popularité : 4 %)

TBC : plus de 200 ha de canne à sucre détruits par le feu,(popularité : 3 %)

Cibitoke : Le lac Dogodogo, petit mais fait vivre beaucoup de familles,(popularité : 3 %)

Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues,(popularité : 2 %)

Bubanza : Une trentaine de tombes détruites au cimetière de Mpanda,(popularité : 2 %)

GASHINYIRA ,Un site historique non entretenu,(popularité : 2 %)

Musaga : Le ravin de Muzenga, une menace sans précédent ,(popularité : 2 %)

La météo de nouveau fâchée contre Buyengero et Rumonge,(popularité : 2 %)