Journée internationale du sport féminin inconnue au Burundi


Depuis 2014, le 24 Janvier de chaque année le monde célèbre la journée internationale dédiée au sport féminin. Au Burundi la journée semble ne pas être considérée. Liliane Nshimirimana, entraineuse adjointe de l’équipe de volleyball et présidente de l’Association des Journalistes Sportifs du Burundi (AJSB) jette le tort aux femmes et au ministère des sports.



Par: Isanganiro , jeudi 25 janvier 2018  à 08 : 57 : 11
a

Alors que la journée internationale du sport féminin est célébrée dans le monde, au Burundi, elle est passée sans célébration. Les filles et femmes rencontrées en Mairie de Bujumbura qualifient de non-événement cette journée. « Je me rappelle à peine même le jour de ma naissance, comment pourrais-je me rappeler de la journées internationale de sport ? », s’interroge une jeune femme rencontrée à Kanyosha.

Les jeunes filles sportives ignorent également cette journée. « Je suis sportive mais je ne connais pas cette journée ni son importance, en ce que je sache, il n’y a pas d’activités organisées aujourd’hui pour la circonstance », renchérit une joueuse d’une équipe scolaire de basketball.

Liliane Nshimirimana, entraineuse adjointe de l’équipe de volleyball New Colombe, affirme que cette journée n’est pas connue dans ce pays « Franchement parlant la journée du 24 n’est pas connu ici chez nous, moi je l’ai apprise sur internet ». Cette femme sportive également présidente de l’AJSB regrette qu’aucune activité n’ait été prévue en vue de célébrer cette journée.

Elle appelle les filles à s’intéresser au sport professionnel. Elle donne l’exemple de l’athlète Francine Niyonsaba, qui a eu une vision et est devenue une icône pour le sport féminin à l’échelle international.

Madame Nshimirimana jette le tort aux femmes et au ministère qui a le sport dans ses attributions qui n’organisent pas d’activité pour célébrer la journée internationale du sport féminin. Elle demande que ce genre de journées soit valorisé.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

288 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le Japon renforce les capacités du karaté burundais



a

L’étoile du Burundi à la coupe de confédération, risque la dernière position du championnat national



a

"Vuga, révélation de mes talents ", témoigne Vestine



a

Championnat national : la FFB à la chasse aux documents manquants



a

Culture : l’élection Miss Burundi 2018 reportée sine die



a

Liliane Nshimirimana rejoint le bureau exécutif de l’AIPSA



a

Miss Burundi : la couronne à quel prix ?



a

PSG - REAL : Une finale avant la lettre



a

Football : L’importance de l’éducation des jeunes joueurs



a

Victoires prévisibles d’Olympique Stars et Lydia Lydic, rassurent les entraineurs





Les plus populaires
Le Japon renforce les capacités du karaté burundais ,(popularité : 5 %)

CHAN 2016 : Le Rwanda débute bien ; le Cameroun et la RD Congo réussissent leur entrée,(popularité : 4 %)

Championnat national : la FFB à la chasse aux documents manquants ,(popularité : 3 %)

Onze pros pour renforcer les Intamba mu Rugamba ,(popularité : 3 %)

"Vuga, révélation de mes talents ", témoigne Vestine ,(popularité : 3 %)

L’étoile du Burundi à la coupe de confédération, risque la dernière position du championnat national ,(popularité : 3 %)

L’art et l’artisanat deux secteurs à développer au Burundi,(popularité : 3 %)

Vestine, 6ème lauréat d’ Isanganiro Awards ,(popularité : 3 %)

Football : L’importance de l’éducation des jeunes joueurs,(popularité : 3 %)

CECAFA 2015 : Les Intamba mu rugamba dans le groupe B ,(popularité : 2 %)