Des combats dans le Sud-Kivu, "sauve qui peut"


Plus de 1500 réfugiés congolais et burundais étaient déjà enregistrés à la police de Rumonge le matin ce jeudi 25 janvier 2018. Ils disent fuir les combats éclatés vers 23h de ce mardi entre Forces Armées de la République Démocratique du Congo et les combattants Mai-mai. Le gouverneur de Rumonge appelle à l’aide humanitaire urgente.



Par: Isanganiro , jeudi 25 janvier 2018  à 15 : 32 : 03
a

Selon Assoumani Ntahonarukiye, un pêcheur burundais qui opérait en République Démocratique du Congo et qui est parmi les réfugiés accueillis le matin de ce jeudi 25 janvier 2018 au port commercial de Rumonge, de violents combats entre Forces Armées de la RDC et combattants Mai-mai font rage depuis 23h de ce mardi 23 janvier courant. Selon ce pêcheur, c’est par Sebele, une localité de Fizi dans le Sud-Kivu que ces combats ont éclaté.

Alors que les combattants Mai-mai rassuraient la population que la situation est maitrisée selon Assoumani, les combats se sont intensifiés même ce mercredi 24 janvier 2018 ; et voyant les combattants mai-mai se replier vers la presqu’ile d’Ubwali, Assoumani a décidé de fuir avec sa famille vers Rumonge à bord d’un bateau de pêche. D’autres congolais et burundais sont venus avec des navires de transport.

A 10h30 du matin de ce jeudi 25 janvier 2018, la police de Rumonge avait déjà enregistré plus de 1400 réfugiés (congolais et burundais confondus)qui s’ajoutent à 267 autres accueillis ce mercredi 24 janvier 2018 aux plages de Rumonge et de Karonda en commune Rumonge et 168 autres accueillis en commune Nyanza-lac l’après-midi de ce même mercredi.

Il s’agit là d’un bilan provisoire car même la mi-journée de ce jeudi 25 janvier 2018, des navires de transport en provenance de la RDC continuaient d’accoster sur le port commercial de Rumonge. Ici, le besoin en vivres, en médicaments, en abris, et surtout en lieux d’aisance commençait déjà à se faire sentir surtout chez les enfants, les femmes enceintes et les vieux.

Juvénal Bigirimana, gouverneur de Rumonge qui était presque débordé par la situation , a déploré le retard des intervenants dans ce secteur à qui il demande une intervention rapide en faveur de ces réfugiés et partant de toute la population riveraine de ces sites d’accueil déjà sous menace des maladies des mains sales.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

209 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Après l’arrestation d’un pasteur d’une église à Gashasha, certains parmi la population paniquent



a

Des cachots illégaux sont entretenus par certains chefs de zones de la commune Rumonge



a

Médias : Le journal Iwacu contraint de suspendre sa rubrique commentaire



a

Le correspondant du journal IWACU dans le sud du Burundi interdit de couvrir une réunion des partis politiques à Rumonge



a

Bururi : Le gouverneur interdit le sport en masse avec gourdins



a

Le gouvernement burundais trouve non fondés les motifs de refoulement des adeptes d’Eusebie



a

Le troupeau d’Eusebie regagne le pays natal malgré lui



a

Rumonge : les motards reprennent leur activité sous conditions



a

Santé : Grève au CNPK dit Chez Legentil



a

Des dégâts humains et matériels dans le Lac Tanganyika





Les plus populaires
Après l’arrestation d’un pasteur d’une église à Gashasha, certains parmi la population paniquent,(popularité : 29 %)

Le gouvernement burundais trouve non fondés les motifs de refoulement des adeptes d’Eusebie ,(popularité : 4 %)

Le correspondant du journal IWACU dans le sud du Burundi interdit de couvrir une réunion des partis politiques à Rumonge,(popularité : 3 %)

Le troupeau d’Eusebie regagne le pays natal malgré lui,(popularité : 2 %)

Kirundo : séance de prière ponctuée de violences,(popularité : 2 %)

La 45ème promotion de l’ISCAM est crédible ,(popularité : 2 %)

Le site de Businde est désormais un camp militaire ,(popularité : 2 %)

Nkurunziza appelle au calme et à l’arrestation des assassins du Général Nshimirimana,(popularité : 2 %)

De violents combats à Mugamba,(popularité : 2 %)

Burundi : Un groupe prêt à liquider A. Rwasa, révèle Jacques Bigirimana,(popularité : 2 %)