27 ans de la signature de la charte de l’unité nationale, une appréciation dissemblable


Depuis 1991, les burundais se sont convenus à vivre dans l’unité. La population et les différents hommes politiques divergent sur l’évaluation de l’unité au Burundi. Le pouvoir et les partis politiques de la mouvance apprécient le pas franchi dans l’unité tandis que l’opposition accuse le pouvoir de noyer la charte.



Par: Isanganiro , mardi 6 février 2018  à 17 : 13 : 24
a

A l’occasion du 27ème anniversaire de la charte de l’unité nationale, le vice-président du parti Sahwanya FRODEBU se réjouit de l’idée qu’avaient eue les leaders politique d’alors reposant sur l’harmonie. Léonce Ngendakumana explique que la charte a été signée pour chercher à vivre dans l’harmonie malgré les diversités ethniques. Le numéro 2 du parti de Ndadaye regrette que cette charte n’eût pas de force mais salue qu’elle a abouti à une constitution multipartite. Il reconnait la présence de l’unité au Burundi malgré « le pouvoir qui essaie d’imposer la logique ethnique et militaire dans le pays ».

Au niveau du parti UPRONA, le président de ce parti , malgré des erreurs du passé affirme que l’esprit d’unité connait une avance significative. Toutefois, Abel Gashatsi indique que tout n’est pas parfait aujourd’hui . Il demande que tous les burundais soient considérés au même pied d’égalité.

De son coté, l’ex président de la République Sylvestre Ntibantunganya et un des membres du comité organisation trouve que l’unité est une réalité au Burundi. La preuve en est que, justifie -t-il, toutes les ethnies cohabitent pacifiquement. Cependant, cet ex-président de la République dénonce les leaders politiques , sources de crises liées au leadership.

Lors d’un discours à la nation à l’occasion du 27ème anniversaire de la charte de l’unité nationale, le numéro Un burundais a apprécié le pas franchi en matière de la consolidation de l’unité. Pierre Nkurunziza a demandé que l’unité soit effective au Burundi. Il rappelle que, la solution ne vient pas du fait de chanter l’hymne de l’unité nationale."L’unité n’est pas dans la sauveur des mots, c’est le travail et un comportement basés sur la vérité", a précisé le président burundais.

Au cours de la prière œcuménique, Archevêque de Bujumbura a imploré Dieu l’omnipotent pour qu’il guide les burundais afin de consolider l’unité . Evariste Ngoyagoye prie pour que les burundais fassent preuve du pardon pour des manquements observés allant à l’encontre de la sauvegarde de l’Unité nationale.

La charte de l’unité nationale a été signée en 1991 après le référendum dont les résultats ont été proclamés à l’hémicycle de Kigobe par le président de la cour suprême de l’époque Venant Kamana : « 89,21 pour et 10,6 contre ».




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

121 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le Burundi balaie d’un revers de la main le plan de réponse humanitaire d’OCHA



a

Le Premier Vice-Président de la République en Ouganda au Sommet des Chefs de l’EAC



a

Politique : COSYBU et CSB ne s’en lassent pas



a

En bref : L’opposition burundaise autour du facilitateur Mkapa



a

Burundi : Un récépissé ou un laissez-passer ?



a

L’opposition rejoint le train en marche



a

« La loi a été respectée », dit le directeur de la radio Isanganiro



a

Burundi : Début de l’enrôlement des électeurs



a

500 dollars des militaires en mission retournent à la source



a

« Toutes les équipes au complet »





Les plus populaires
Le Premier Vice-Président de la République en Ouganda au Sommet des Chefs de l’EAC,(popularité : 18 %)

Politique : COSYBU et CSB ne s’en lassent pas ,(popularité : 16 %)

Le Burundi balaie d’un revers de la main le plan de réponse humanitaire d’OCHA,(popularité : 16 %)

En bref : L’opposition burundaise autour du facilitateur Mkapa,(popularité : 15 %)

Rumonge : Célébration anticipée de la création de la province Rumonge ou campagne électorale déguisée du CNDD-FDD ?,(popularité : 9 %)

Festus Ntanyungu : nouveau président du Forum permanent de dialogue politique ,(popularité : 5 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 3 %)

3ème mandat : L’archevêque de Gitega conteste en usant de rhétorique ,(popularité : 3 %)

Burundi : Le CNC suspend une radio et réouvre une autre,(popularité : 3 %)

Burundi : Un récépissé ou un laissez-passer ?,(popularité : 3 %)