le Burundi confirme son absence à Kigali


Le président de la république du Burundi Pierre Nkurunzira adresse une correspondance au président de la commission de l’UA pour lui signifier son absence à Kigali dans la session extraordinaire de la conférence de la zone continentale africaine de libre-échange du 21 mars 2018. Pour Pierre Nkurunziza, Kigali n’est pas un lieu rassurant.



Par: Isanganiro , mardi 20 mars 2018  à 16 : 55 : 49
a

Dans cette correspondance, le président Nkurunziza dit que le Burundi aurait aimé être à cette conférence mais que le lieu choisi, soit Kigali, constitue une entrave à la participation du Burundi.

Selon cette correspondance , plusieurs raisons motivent l’absence du Burundi. D’une part, relate cette lettre Mussa Faki Mahamat, président de la commission africaine en date du 14 mars , c’est pour des raisons de sécurité des membres de la délégation. "Ce pays héberge une partie des personnes poursuivies dans l’affaire du coup d’Etat manqué de 2015" ; lit -on dans la correspondance . D’autre part, précise la lettre, le Rwanda a violé les traités et conventions internationales qu’il a lui-même ratifiés.

Selon la même correspondance, pour être rétabli dans ses droits, le Burundi a déposé une plainte contre le Rwanda aux Nations unies , à la conférence internationale sur la région des grands lacs et à la communauté de l’Afrique de l’Est. Mais le constat selon le même document est que ce dossier n’a pas encore enregistré de progrès significatif.

Le Burundi espère comme est mentionné dans le dernier paragraphe de cette correspondance qu’avec l’implication personnelle du président de la commission de l’UA, l’année 2018 durant laquelle l’UA est présidée par le président Rwandais Paul Kagame, que c’est le moment le mieux indiqué pour que cette organisation se penche sur cette question.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

135 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
le compteur des retenues démarre à la fonction publique,(popularité : 3 %)

La sécurité des témoins, une des solutions pour l’impunité au Burundi ,(popularité : 3 %)

Statut de l’opposition politique, un mal pour la démocratie au Burundi ,(popularité : 2 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 2 %)

Quid sur la déclaration de guerre contre Bujumbura ,(popularité : 2 %)

Pas de négociations entre le CNDD-FDD et l’ADC ikibiri en Suisse ,(popularité : 2 %)

Festus Ntanyungu : nouveau président du Forum permanent de dialogue politique ,(popularité : 2 %)

Grève : Plaidoirie pour un terrain d’entente,(popularité : 2 %)

Le Sénat réclame la suspension de l’administrateur de Nyabikere,(popularité : 2 %)

Pascaline Kampayano dément les propos du porte-parole du président ,(popularité : 2 %)