Politique : Les préparatifs du referendum vont bon train


Evaluer l’état d’avancement du processus du référendum constitutionnel prévu au mois de mai, tel était le point principal à l’ordre du jour lors de la rencontre du président de la commission nationale électorale nationale Indépendante CENI avec leur partenaires électoraux.



Par: Isanganiro , mercredi 21 mars 2018  à 15 : 25 : 28
a

Le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante rassure que les préparatifs vers le scrutin du referendum se déroulent favorablement. Dans un mot d’accueil adressé aux partenaires électoraux ce mardi le 20 Mars lors de la réunion d’échange et d’information sur l’état d’avancement des préparatifs du referendum constitutionnel 2018 et élection générale 2020, Pierre Claver Ndayicariye a rappelé que la CENI est à l’œuvre. « Tout d’abord, la date du referendum est aujourd’hui connue. Les étapes qui vont nous mener vers la saisie informatique des données sur les électeurs se sont terminés »,a expliqué Monsieur Ndayicariye.

Selon toujours Ndayicariye, la CENI est en train de corriger certaines imperfections que connait le fiché électoral ; lorsque les corrections seront finies, des listes électorales provisoires seront soumises aux différents centres d’inscription qui deviendront le centre d’affichage. « Apres cette étape suivra la gestion des recours éventuels qui nous mènera vers la sortie ou la publication du fiché électoral définitif avant l’impression des cartes des électeurs », ajoute le président de la CENI.

La CENI sollicite l’implication de l’administration provinciale et communale dans cette période de processus électoral pour le bon déroulement de ce rendez-vous du pays. « Au moment d’affichage et retrait des cartes d’électeurs, je demande l’implication totale des autorités en ce qui concerne la mobilisation. », souhaite le président de la CENI.

Pierre Claver Ndayicariye numéro Un de la CENI a souligné que les électeurs auront trois jours de faire les recours après l’affichage des listes complètes des électeurs.

La commission Electorale Nationale Indépendante a organisée cette réunion d’échanges après le décret présidentiel sorti le 18 Mars qui fixe le 17 mai 2018 comme le jour du scrutin référendaire.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

110 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
le compteur des retenues démarre à la fonction publique,(popularité : 3 %)

La sécurité des témoins, une des solutions pour l’impunité au Burundi ,(popularité : 3 %)

Statut de l’opposition politique, un mal pour la démocratie au Burundi ,(popularité : 2 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 2 %)

Quid sur la déclaration de guerre contre Bujumbura ,(popularité : 2 %)

Pas de négociations entre le CNDD-FDD et l’ADC ikibiri en Suisse ,(popularité : 2 %)

Festus Ntanyungu : nouveau président du Forum permanent de dialogue politique ,(popularité : 2 %)

Grève : Plaidoirie pour un terrain d’entente,(popularité : 2 %)

Le Sénat réclame la suspension de l’administrateur de Nyabikere,(popularité : 2 %)

Pascaline Kampayano dément les propos du porte-parole du président ,(popularité : 2 %)