Economie : Afreximbank, le Burundi toujours à mi-chemin


Lors de la présentation du projet de loi portant ratification du Burundi à l’Accord de Création de la Banque Africaine d’Import-export, Afreximbank , le ministre des finances qui a défendu ce projet de loi fait savoir que 4 pays de l’EAC ont déjà adhéré à cette institution bancaire. "Le Burundi ait trainé à ratifier", regrette le numéro 2 de l’Assemblée Nationale.



Par: Isanganiro , jeudi 12 avril 2018  à 17 : 45 : 08
a

Dans une plénière de l’Assemblée Nationale de ce jeudi, les députés se penchent sur le projet de loi portant ratification de l’adhésion du Burundi à l’Afreximbank. Agathon Rwasa, 1er vice-président de l’Assemblée et qui a présidé la plénière de ce jeudi, déplore la demande tardive d’adhésion définitive à cette banque. Il explique que le Burundi avait signé l’accord d’intégration provisoire depuis bientôt 25 ans. Le ministre Ndihokubwayo jette ce retard aux crises sociopolitiques et sécuritaires qui ont bouleversés le Burundi pendant les deux décennies.

Domitien Ndihokubwayo , ministre burundais des finances rassure que la banque d’impôt export est importante. "L’adhésion du Burundi à cette institution bancaire africaine constituerait le développement d’un citoyen cultivateur", ajoute le ministre Ndihokubwayo. Il indique que le pays a besoin du capital pour pouvoir financer ses projets de développement. "Très récemment, nous avons remarqué que beaucoup de partenaires financiers et bilatéraux se sont retirés et ceux qui continuent ne le font pas d’une manière fameuse ", regrette le ministre des finances.

Le ministre des finances fait savoir qu’il avait demandé que le Burundi place son capital dans cette banque afin d’avoir des intérêts. Il précise que le Burundi aura un capital de trois milliards de capital avec 100 actions.

Trois pays de la Communauté Economique des pays de l’Afrique Centrale, CEAC, et quatre de la communauté Est-Africaine EAC sont déjà membres de l’Afreximbank. L’Ouganda occupe la première position avec 2317 actions, suivi du Kenya,la Tanzanie et le Rwanda parmi les pays de l’EAC qui font partie de l’Afreximbank.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

239 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Commerce : Salon industriel, une occasion en or pour le pays !



a

Economie : Que devient le rendez-vous de la mairie sur la réouverture des marchés réhabilités ?



a

REGIDESO :le marché des compteurs CashPower plein d’ irrégularités



a

COMESA : le 20ème sommet quitte Bujumbura pour Lusaka en juillet 2018



a

Rumonge : L’huile de palme flambe



a

Interpétrol tire la sonnette d’alarme



a

A quand le démarrage du barrage hydro-agricole de Kajeke ?



a

Agriculture : Vers la « redynamisation » cotonnière au Burundi



a

Muyinga: Un don de lapins accordé aux femmes pour soutenir l’économie familiale



a

Marché de Kinama réhabilité : Course aux stands





Les plus populaires
Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 5 %)

REGIDESO :le marché des compteurs CashPower plein d’ irrégularités,(popularité : 4 %)

Commerce : Salon industriel, une occasion en or pour le pays !,(popularité : 3 %)

Les bénéficiaires des fonds en billet vert ne chantent plus,(popularité : 3 %)

BURUNDI- Salubrité : Les services techniques municipaux asphyxiés par la Mairie de Bujumbura,(popularité : 3 %)

Un "hélicoptère made in Burundi" ,(popularité : 3 %)

Six milliards pour mécaniser l’agriculture au Burundi,(popularité : 3 %)

Le café burundais à l’ agonie, l’Intercafé Burundi alerte ! ,(popularité : 3 %)

La Banque centrale s’acquitte de ses responsabilités ? ,(popularité : 3 %)

COMESA : le 20ème sommet quitte Bujumbura pour Lusaka en juillet 2018,(popularité : 3 %)