Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte


Le président Pierre Nkurunziza a procédé au remaniement ministériel ce jeudi 19 avril 2018.Cinq ministres apparaissent dans ce nouveau gouvernement en remplacement de quatre qui sortent complètement du gouvernement tandis que deux ont changé de position.



Par: Isanganiro , vendredi 20 avril 2018  à 16 : 51 : 41
a

Le gouvernement burundais connait depuis ce jeudi cinq nouveaux membres. Il s’agit d’Evelyne Butoyi qui était jusque-là sénatrice nommée ministre de la jeunesse, des postes et des technologies de l’information ; Jean Marie Niyokindi nommé ministre du commerce de l’industrie et du tourisme,Gaspard Banyankimbona qui était Recteur de l’Université du Burundi nommé ministre de l’enseignemnt supérieur et de la recherche scientifique alors que janvière Ndirahisha garde le ministère de l’Education,de la formation technique et professionnelle,Thadée Ndikumana désormais ministre de la santé et Ezéchiel Nibigira qui est désormais ministre des affaires étrangères. Ces ministres qui ont été remplacés sont tels que Jean Bosco Hitimana qui est désormais ministre de la décentralisation et de la réforme institutionnelle ;Pélate Niyonkuru qui devient ministre de la culture et des sports ;Josiane Njimbere a été mise à la porte ainsi qu’ Alain Aimé Nyamitwe.

A côté de ces changements, trois ministres ont changé de position. Il s’agit de Pélate Niyonkuru nommée ministre de la culture et des sports alors qu’elle était ministre du commerce,Serges Ndayiragije nommé ministre de la communication et des médias et Jean Bosco Hitimana nommé ministre de la décentralisation qui était ministre chargé de la culture et des sports.

En outre, quatre ministres ne vont plus apparaitre au gouvernement burundais. Il s’agit de Nestor Bankumukunzi qui était ministre de la communication, Célestin ndayizeye autrefois ministre de l’environnement, Alain Aimé Nyamitwe jadis ministre des relations extérieures et Josiane Nijimbere remerciée au poste de ministre de la santé.

Ce remaniement ministériel intervient à moins d’un mois de la tenue du référendum constitutionnel du 17 mai prochain 2018.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

553 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées



a

UA appelle les burundais au dialogue d’Arusha fixé du 18 au 24 octobre



a

Burundi : les ONGs sommées de se réinscrire quatre documents dans les mains !



a

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales



a

DH : Le mandat de la commission onusienne d’enquête sur le Burundi s’allonge



a

Les Nations Unies au côté du Burundi



a

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !



a

Bururi : l’admicom de Mugamba suspendu dans ses fonctions



a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques





Les plus populaires
Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul,(popularité : 100 %)

Burundi : les ONGs sommées de se réinscrire quatre documents dans les mains ! ,(popularité : 6 %)

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées ,(popularité : 6 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 4 %)

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 4 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 3 %)

DH : Le mandat de la commission onusienne d’enquête sur le Burundi s’allonge,(popularité : 3 %)

Dossier Rwasa : Un analyste appelle à la prudence de Bujumbura ,(popularité : 3 %)

Dix-huit ans après : Qu’en est-il du procès Ndadaye ?,(popularité : 2 %)

UA appelle les burundais au dialogue d’Arusha fixé du 18 au 24 octobre,(popularité : 2 %)