Environnement : Après Kiyange, c’est le tour de Gatumba


La population de certaines localités de la zone Gatumba en commune Mutimbuzi de la province Bujumbura se trouve dans la détresse suite aux inondations liées au débordement den la rivière Rusizi depuis lundi. L’administrateur de la commune Mutimbuzi appelle au secours.



Par: Isanganiro , jeudi 3 mai 2018  à 18 : 39 : 54
a

Difficile de distinguer les rives et les champs de cultures environnant la rivières Rusizi. Dans la localité de Mushasha, la population ne voit pas à quel saint se vouer. Une femme que la Radio isanganiro a rencontré dans la matinée de ce jeudi indique qu’elle n’a pas où aller car sa maison a été détruite suite à ces inondations. "Je veux chercher où m’héberger. Je n’ai pas où aller avec ma progéniture car ces eaux ont inondé et détruit ma maison", regrette -elle.

A cet endroit, expliquent ces habitants, les toilettes sont débordés et une odeur suffocante commence à se faire sentir et craignent d’attraper des maladies des mains sales. "Ces eaux dégagent une odeur nauséabonde parce que nos lieux d’aisance ne sont plus là. Elles sont remplis d’eaux. Bonjour le cholera", crie aux secours une dame de la localité.

Pour eux, une solution alternative est possible. c’est l’aménagement des digues sur la Rusizi. "Nous demandons au gouvernement de mettre en place des digues sur la rivière Rusizi dans les meilleurs délais car cette situation devient de plus en plus cyclique. Au mois d’avril chaque année, on assiste à cette scène", a révélé une de ces victimes de Gatumba

Pour l’administrateur de la commune Mutimbuzi, la commune n’a plus à faire pour secourir ces victimes. Damien Barindambi déplore que toutes les stratégies qui ont été mis en ouvre n’aboutissent à rien pour barrer les rives de la rivière Rusizi et demande à tout âme charitable d’apporter une assistance à ces sinistrés.
Les coins de cette localité les plus touchés par ces inondations sont entre autre la colline Kinyinya, Mushasha I et II, Vugizo et Kinyinya III de la zone Rukaramu .

Selon l’administrateur de la commune Mutimbuzi, le bilan de ces inondations s’alourdit du jour le jour. Damien Barindambi précise que jusqu’aujourd’hui, plus de 2000 maisons ont été détruites alors que près de 1500 hectares de cultures ont été inondés.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

355 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues



a

Que deviennent les occupants de la zone réservée à la station d’épuration de Buterere ?



a

Bubanza : Une trentaine de tombes détruites au cimetière de Mpanda



a

Musaga : Le ravin de Muzenga, une menace sans précédent



a

Bujumbura : Le Pont Muha risque de disparaitre



a

Burundi : Une stabilisation des rives en étapes ?



a

La mairie de Bujumbura demandent aux mécaniciens d’aérer les rues de Buyenzi



a

Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse



a

Bujumbura : L’eau du lac Tanganyika en vert , coté Bujumbura Mairie



a

La réserve naturelle forestière de Vyanda en proie aux incendies





Les plus populaires
Que deviennent les occupants de la zone réservée à la station d’épuration de Buterere ?,(popularité : 20 %)

GASHINYIRA ,Un site historique non entretenu,(popularité : 11 %)

Bubanza : Une trentaine de tombes détruites au cimetière de Mpanda,(popularité : 10 %)

Musaga : Le ravin de Muzenga, une menace sans précédent ,(popularité : 10 %)

Bujumbura : Le Pont Muha risque de disparaitre ,(popularité : 10 %)

Muyinga/Construction de plus d’une dizaine de blocs sanitaires au chef-lieu de la Province,(popularité : 9 %)

Aménagement de la déviation sur la Muguruka, il faudra encore attendre,(popularité : 8 %)

La Route Nationale 3 de nouveau coupée,(popularité : 8 %)

TBC : plus de 200 ha de canne à sucre détruits par le feu,(popularité : 8 %)

Bubanza : chenilles défoliantes qui ravagent les cultures ,(popularité : 7 %)