Burundi : Pas d’enlèvements des enfants, rassure Pierre Nkurikiye


Le ministère de la sécurité publique dément toute information faisant état d’enlèvements des enfants dans la capitale Bujumbura. Ce ministère met en garde qui quiconque relaie ces "fausses" informations qu’il risque d’être traduit devant la justice.



Par: Isanganiro , mercredi 9 mai 2018  à 17 : 49 : 03
a

Les réseaux sociaux, plus spécialement Whatsapp sont les plus grands canaux de diffusion de ces textes . Le gros de ces texto alerte qu’il y a un enfant perdu ou enlevé dans différents coins de la capitale Bujumbura. Pour certains, ces lignes sont accompagnées par des numéros de contact pour quiconque trouverait ces enfants malheureux. Le ministère de la sécurité déplore que ces textes appelés autrement fausses informations sont anonymes et ne déclinent pas l’identité de l’auteur.

Dans une conférence de presse de ce mercredi, le porte parole du ministère de la sécurité publique a indiqué que jusqu’à ce jour, aucun cas de ces enlèvements des enfants n’a été recensé par la police burundaise pour confirmer ce phénomène. Pierre Nkurikiye qualifie ces informations de rumeurs. "Il s’agit des rumeurs qui n’ont d’autres visées que de semer la peur et le trouble au sein de la population à la veille du référendum", constate Nkurikiye.

Pour le ministère de la sécurité, le Burundi est habitué à de telles rumeurs surtout en période pré-électorale dont la campagne. Faisant allusion à l’histoire électorale, Nkurikiye Pierre rappelle l’histoire des groupes soi-disant injectant des produits en se servant des seringues, des personnes qui arracheraient les dents et tout consort. Et à Nkurikiye de conclure que ces "rumeurs " ont des fins inavouées.

Le ministère de la sécurité publique et de gestion des catastrophes invite toute personne qui perdra la trace de son enfant de se confier à la police burundaise, à l’administration locale ou aux comités mixtes de sécurité pour enclencher des enquêtes dans l’urgence. Pierre Nkurikiye a en outre précisé que des services en charge des enquêtes ont été préparés. Ces derniers seront aussi chargés de traquer toute personne qui relaierait ces "rumeurs" pour la traduire devant la justice.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

276 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 100 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 17 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 5 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 5 %)

Gihanga : Deux personnes d’une même famille tuées dans une embuscade ,(popularité : 4 %)

Le site de Businde est désormais un camp militaire ,(popularité : 4 %)

Hussein Radjabu introuvable à Mpimba,(popularité : 3 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 3 %)

Nord Kivu : Boycott de l’appel du M23 par la population ,(popularité : 3 %)

Zénon Ndaruvukanye échappe à un attentat, plusieurs armes saisies ,(popularité : 3 %)