Rumonge : Un élu du peuple dénonce une intolérance politique


Trois membres de la coalition Amizero y’Abarundi de la colline Muhuzu en commune et province Rumonge sont dans les mains du parquet de Rumonge depuis ce mercredi 9 mai 18. Ils sont accusés d’avoir fait la propagande pour le non au référendum prochain en dehors des heures prévues par la loi.



Par: Isanganiro , vendredi 11 mai 2018  à 11 : 15 : 29
a

Emelyne Ndabambarire, représentante collinaire du forum des femmes de la coalition Amizero y’Abarundi à Muhuzu a été arrêtée par un groupe d’Imbonerakure de Karonke vers 19h de ce mardi 8 mai 18. Ils avaient été alertés par certains imbonerakure de Minago qui l’avaient vue rentrer à Muhuzu à partir de Minago selon Obed Ntakiyiruta, député élu dans la circonscription de Rumonge au compte de cette coalition qui venait de la rencontrer.

Deux autres membres de cette coalition de Muhuzu venus au secours de cette femme ont été eux aussi arrêtés puis ligotés les bras par derrière avant d’être conduits avec cette femme allaitante à la position policière de Rutumo d’où ils ont été remis au parquet de Rumonge l’avant-midi de ce mercredi 9 mai 18, accusés d’être attrapés entrain de sensibiliser à voter non lors du prochain référendum en dehors des heures prévues par la loi.

Pour le député Obed Ntakiyiruta, cette femme était en possession d’une enveloppe fermée contenant un t-shirt et des spécimens pour voter non au prochain référendum qu’il venait lui-même de lui remettre. Cet élu du peuple dit que ce sont ceux qui l’ont arrêtée qui ont ouvert cette enveloppe. Jusque là, indique ce député, cette femme qui rentrait chez elle n’a commis aucune infraction qui lui vaudrait avec ses confrères une quelconque rétention avant de conclure qu’il s’agit ni moins ni plus d’une persécution politique qui serait avalisée par l’administration.

Elie Rusoya chef de zone Minago et Célestin Nitanga administrateur communal de Rumonge réfèrent toute question à ce sujet à la justice de Rumonge. Au niveau du parquet de Rumonge, l’on informe qu’on est encore au niveau des enquêtes.

Loy Niyokwizera, représentante provinciale du forum des femmes de la coalition Amizero y’Abarundi à Rumonge déplore le traitement dégradant et injuste dont sont victimes certaines femmes de cette coalition et regrette que la trésorière provinciale de cette coalition récemment malmenée par certains Imbonerakure de Kizuka n’a pas encore été rétablie dans ses droits même si la police judiciaire de Rumonge a émis des convocations et mandats d’arrêt.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

266 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Festus Ntanyungu : nouveau président du Forum permanent de dialogue politique ,(popularité : 4 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 3 %)

Des retenues sur salaire doivent être opérées malgré le dialogue,(popularité : 3 %)

Burundi : Samantha Power appelle au respect des droits de l’homme et la Constitution ,(popularité : 3 %)

Un discours peut décrédibiliser son auteur ,(popularité : 3 %)

Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 3 %)

Burundi : Suspension de certains partis politiques et de l’Association RPA,(popularité : 3 %)

Benjamin Mkapa en visite au Burundi,(popularité : 3 %)

Les jeunes de Buganda ne veulent plus la guerre,(popularité : 3 %)

Le responsable de la police présidentielle limogé trois mois après sa nomination,(popularité : 3 %)