Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika


Après les tueries d’une vingtaine de personnes à Ruhagarika de la commune Buganda de la province Cibitoke, le procureur général de la République dit avoir mis en place une commission d’enquête. Dans un communiqué de presse ce lundi, Sylvestre Nyandwi condamne ces tueries et demande la coopération de la RDC et tout en chacun pour que la justice soit faite.



Par: Isanganiro , lundi 14 mai 2018  à 18 : 09 : 56
a

L’attaque de Ruhagarika survenue la nuit de vendredi à samedi a entrainé la mort d’une vingtaine de personnes dont des femmes et enfants et plusieurs blessés. Le parquet général de la république parle de 24 personnes tuées sur place et 2 autres décédées à l’hôpital. L’attaque a plusieurs blessés, ajoute le parquet général. Une commission chargée d’identifier les commanditaires et auteurs de cette attaque a été mise en place afin que, selon le procureur général, ces barbares soient punis. Cette commission a un mois pour avoir transmis le rapport aux juridictions compétentes afin qu’elles se saisissent de ce cas. Sylvestre Nyandwi demande la République Démocratique du Congo où ils se seraient repliés après l’attaque de contribuer pour livrer ces criminels à la justice burundaise.

Le gouvernement a qualifié les auteurs de cette attaque le lendemain de l’attaque de terroristes par le ministre burundais chargé de la sécurité publique etde la gestion des catastrophe. Alain Guillaume Bunyoni a précisé que le gouvernement va se charger des frais funéraires et a promis de poursuivre les auteurs de l’attaque.

L’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU au Burundi condamne également le carnage de Ruhagarika qui a emporté une vingtaine de vies humaines. Dans un communiqué sorti le lendemain de l’attaque, Michel Kafando regrette que l’attaque est survenue pendant une période sensible de campagne référendaire Il demande aux protagonistes dans la crise burundaise de résoudre leurs différends par voie pacifique et de se retenir de provocation et actes de violence.

Michel Kafando demande de la lumière rapide sur l’attaque meurtrière de Ruhagarika.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

362 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »



a

Burundi : CNIDH perd les points



a

« la situation des droits de l’homme au Burundi est bonne », clame Mutabazi





Les plus populaires
La CNIDH sensibilise les autorités locales sur les principe de protection des droits de l’homme,(popularité : 3 %)

Massacre des Banyamulenge : La vérité reste attendue ,(popularité : 3 %)

Patrice Mazoya est locataire de cette prison ,(popularité : 3 %)

Probablement veuve et orphelin à cause de Rwembe ,(popularité : 3 %)

Muyinga /CVR Les agents de déposition sont déjà désignés sur les collines,(popularité : 3 %)

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes,(popularité : 3 %)

L’Ombudsman est désavoué par certains des siens ,(popularité : 3 %)

Tanzanie : Sinduhije détenu atrocement, déplore Me Maingain,(popularité : 3 %)

Les déplacés de guerre ne sont pas disposés au retour sur leurs collines d’origines,(popularité : 3 %)

Le procès de Gatumba : Des cadres de la police dans la ligne de mire de la défense,(popularité : 3 %)