Ntahangwa : Les jeunes disent avoir surmonté leurs différences pour l’auto développent


Les Jeunes des quartiers de Cibitoke, Ngagara, Buterere na Mutakura de la commune Ntahangwa en marie de Bujumbura indiquent qu’ils commencent à surmonter leurs différences pour la paix et la cohésion sociale suite aux formations subies de la part l’une Organisation internationale dite Friends Service Commitee depuis 2016. Ils l’ont affirmé au cours d’un festival de paix animé ce jeudi dans la zone Cibitoke.



Par: Isanganiro , vendredi 25 mai 2018  à 13 : 45 : 53
a

Réunis au terrain de basket ball de Cibitoke, via les chansons, Skectch, débats entre jeunes et poèmes, ces jeunes de ces quartiers formés par American Friends Service Commitee véhiculaient le message invitant les jeunes à dépasser leurs différences pour la paix et la cohésion sociale. Celui ci dit être fier d’avoir appris à résoudre les conflits d’une façon pacifique. "On nous a réuni après l’incident de 2015 malgré nos différences. Nous sommes des jeunes des tendances différentes. En plus de la consolidation de sécurité sociale, nous avons appris à résoudre pacifiquement les conflits et monter nos projet de développent.", dit Moise, un jeune Cibitoke

Ces formations, témoigne une fille , a permis aux jeunes de ces quartiers à se regrouper en associations sans avoir peur des différences ethniques ou ni de divisons géographiques de quartiers.
"Nous pouvons utiliser nos ethnies pour appeler celui ci ou celui là soit toi hutu ou toi tutsi sans aucun problème parce que nous avons déjà dépassé nos différences. Il y a beaucoup de choses qu’on ne peut plus faire grâce à ces formations. Ça nous permet de créer de l’amitié, ce qui nous divisait à l’époque est révolu aujourd’hui.", Josiane, une fille de la zone Ngagara

Ildephonse Niyungeko, directeur chargé du fonctionnement des structures du programme d’éducation et de formation patriotique au sein du ministère de l’intérieur a appelé ces jeunes à faire preuve de ce qu’ils ont appris d’American Friends Service Commitee dans leurs communautés et à chercher à s’auto développer.
"Ce que vous avez appris de ces organisations, qu’ils ne soient pas mis dans les oubliettes. Vous savez que le premier pilier de la paix, c’est le travail. Compte tenu de ces enseignements, on vous a parlé qu’il y aura une banque pour les projets des jeunes. Regroupez vous dans des associations car la banque sera là pour vous et ainsi contribuer au développement du pays." dit-il

Signalons que les jeunes qui ont bénéficié de ces formations à partir de 2016 sont des trois provinces : Bururi précisément dans la commune Mugamba, Bujumbura et de Bujumbura Mairie. Selon l’Assistant des programmes dans l’organisation American Friends Service Commitee Pierre Nyabenda, il s’agit des provinces qui ont connu des divisons au sein de la jeunesse suite à l’incident survenu en 2015.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

134 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message