Education : Des cours non ou mal enseignés au 3ème trimestre à Rumonge


Les livres du troisième palier n’ont pas été distribués à tous les établissements scolaires dotés du post-fondamental dans la direction communale de l’enseignement de Rumonge. Et pour cette raison, certains cours n’ont pas été dispensés ou l’ont été partiellement. Alors que ces manuels scolaires sont en train d’être rendus disponibles actuellement, les directeurs d’écoles sont appelés à arrêter des mesures conséquentes, en collaboration avec les enseignants et les élèves.



Par: Isanganiro , lundi 18 juin 2018  à 18 : 00 : 56
a

Selon certains directeurs d’écoles, certains cours n’ont pas été donnés dans les deuxièmes années du post- fondamental au cours de ce troisième trimestre de l’année scolaire qui touche à sa fin à cause du manque des manuels scolaires.

Les directeurs qui ont manqué de moyens financiers pour faire les photocopies des livres là où ils sont disponibles se sont contentés de demander aux enseignants de reprendre la matière du 2ème trimestre pour avoir sur quoi examiner pour le3ème trimestre. Et c’était après avoir remarqué que le 3ème trimestre risque de se terminer sans avoir un seul livre du 3ème palier.

Du coté des directeurs qui ont eu de maigres moyens financiers pour faire des copies, ils ont multipliés juste ce qui correspondait aux moyens financiers à leur disposition, se heurtant à la mesure ministérielle interdisant toute intervention des parents dans la scolarisation de leurs enfants en dehors du minerval.

Prosper Sabunogera, conseiller à la Direction Communale de l’Enseignement de Rumonge chargé de la planification et des finances reconnait ce manque de livres pour le 3ème palier. Il indique cependant que le ministère ayant l’éducation dans ses attributions est en train de les rendre disponibles et certaines sections comme celle des Maths, Physique et Technologies seront totalement servies au moment où d’autres sections le seront partiellement.

Alors qu’une opinion estime que ces livres rendus disponibles à la fin du 3ème trimestre ne viennent rien sauver, Prosper Sabunogera appelle plutôt les directeurs concernés d’arrêter des mesures conséquentes pour enseigner cette matière. Pour ceux-ci, la matière non vue au cours de cette année scolaire qui s’achève sera dispensée tout au début de l’année scolaire prochaine.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

158 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques





Les plus populaires
Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire ,(popularité : 38 %)

Malversations à la RTNB, le Syndicat SYRT dénonce un détournement d’1.5 milliards chaque année,(popularité : 6 %)

Murwi : Un bébé abandonné par ses parents ; l’administration crie au secours !! ,(popularité : 6 %)

La corruption c’est aussi dans nos hôpitaux, constat du 2ème vice Président ,(popularité : 6 %)

Imaginez avoir des petits-enfants qui ne sont pas capables de parler votre langue,(popularité : 6 %)

L’instauration d’une taxe intermediaire de 10% décriée par les groupes sociaux,(popularité : 6 %)

Le Focode élève la voix en faveur des Pasteurs ,(popularité : 5 %)

Le Général Rodrigue Bunyoni n’est plus ,(popularité : 5 %)

UB : Ça sent le détournement ,(popularité : 4 %)

Eusébie : Même l’orphelinat est fermé,(popularité : 4 %)