Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke


Une permanence du parti Uprona a été détruite par des inconnus sur la colline Kagazi de la commune Rugombo dans la nuit samedi à dimanche. Le parti Uprona parle de l’intolérance politique mais a décidé de l’inaugurer malgré son état.



Par: Isanganiro , mardi 10 juillet 2018  à 12 : 37 : 36
a

Selon les sources sur place à Kagazi, cette permanence avait été colorée déjà au rouge blanc pour être inaugurée dimanche quand des personnes non encore identifiées se sont lancées à enlever la peinture au cours de la nuit de samedi à dimanche. Les responsables de ce parti à Rugombo dont Havyarimana Célestin le premier secrétaire parle des actes de sabotages.

Pour le président de ce parti Abel Gashatsi, en général , leurs permanences n’avaient encore subi de tel sort d’attaques symboliques à travers tout le pays."C’est le premier incident que nous venons d’enregistrer. Ceux qui ont commis ces gaffes sont des personnes qui ne veulent pas qu’on cohabite ensemble ", dit Gashatsi. Les activités d’inauguration de cette permanence , précise t-il ,qui étaient prévues dimanche ont été reportées pour lundi, malgré tout.

A ces actes, l’administration communale de Rugombo en collaboration avec la police dit avoir arrêté une personne suspectée et promet de mener des enquêtes approfondies pour identifier les auteurs.

Abel Gashatsi ajoute qu’en attente des résultats des enquêtes en cours, sa formation envisage la réhabilitation de ce bâtiment. A la question de savoir, qui seraient les auteurs de ces actes, Abel Gashatsi se garde de toute précision. Pour lui, il s’agit de l’intolérance politique. "Ce sont les personnes qui se sentent gênées par les nouveaux adhérents à la formation du prince Louis Rwadasore issus des autres formations politiques", a renchéri le président de l’Uprona.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

230 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur



a

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation



a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"





Les plus populaires
Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique,(popularité : 100 %)

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi ,(popularité : 16 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 12 %)

Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 12 %)

Réconciliation entre les FNL et les CNDD-FDD de Kamesa,(popularité : 11 %)

Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 11 %)

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI,(popularité : 10 %)

Manifestation avec cercueil par Guillaume Harushimana à la Rpa ,(popularité : 10 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 10 %)

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface,(popularité : 10 %)