Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke


Une permanence du parti Uprona a été détruite par des inconnus sur la colline Kagazi de la commune Rugombo dans la nuit samedi à dimanche. Le parti Uprona parle de l’intolérance politique mais a décidé de l’inaugurer malgré son état.



Par: Isanganiro , mardi 10 juillet 2018  à 12 : 37 : 36
a

Selon les sources sur place à Kagazi, cette permanence avait été colorée déjà au rouge blanc pour être inaugurée dimanche quand des personnes non encore identifiées se sont lancées à enlever la peinture au cours de la nuit de samedi à dimanche. Les responsables de ce parti à Rugombo dont Havyarimana Célestin le premier secrétaire parle des actes de sabotages.

Pour le président de ce parti Abel Gashatsi, en général , leurs permanences n’avaient encore subi de tel sort d’attaques symboliques à travers tout le pays."C’est le premier incident que nous venons d’enregistrer. Ceux qui ont commis ces gaffes sont des personnes qui ne veulent pas qu’on cohabite ensemble ", dit Gashatsi. Les activités d’inauguration de cette permanence , précise t-il ,qui étaient prévues dimanche ont été reportées pour lundi, malgré tout.

A ces actes, l’administration communale de Rugombo en collaboration avec la police dit avoir arrêté une personne suspectée et promet de mener des enquêtes approfondies pour identifier les auteurs.

Abel Gashatsi ajoute qu’en attente des résultats des enquêtes en cours, sa formation envisage la réhabilitation de ce bâtiment. A la question de savoir, qui seraient les auteurs de ces actes, Abel Gashatsi se garde de toute précision. Pour lui, il s’agit de l’intolérance politique. "Ce sont les personnes qui se sentent gênées par les nouveaux adhérents à la formation du prince Louis Rwadasore issus des autres formations politiques", a renchéri le président de l’Uprona.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

197 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bururi : Les activités de l’AGUEBU ne font pas l’unanimité



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées



a

UA appelle les burundais au dialogue d’Arusha fixé du 18 au 24 octobre



a

Burundi : les ONGs sommées de se réinscrire quatre documents dans les mains !



a

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales



a

DH : Le mandat de la commission onusienne d’enquête sur le Burundi s’allonge



a

Les Nations Unies au côté du Burundi



a

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !



a

Bururi : l’admicom de Mugamba suspendu dans ses fonctions





Les plus populaires
Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul,(popularité : 93 %)

Bururi : Les activités de l’AGUEBU ne font pas l’unanimité,(popularité : 17 %)

Burundi : les ONGs sommées de se réinscrire quatre documents dans les mains ! ,(popularité : 6 %)

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 5 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 4 %)

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées ,(popularité : 4 %)

’’Encore des lois limitatrices des libertés publiques’’ ,(popularité : 3 %)

Rumonge : La grève des enseignants ouvre la voie à la propagande politique ,(popularité : 3 %)

Les acteurs de la vie du pays ont besoin d’être écoutés ,(popularité : 3 %)

Presse : Les questions clées pour l’avenir seraient sans réponse ,(popularité : 3 %)