Rumonge : Des abattoirs qui inquiètent


Des abattoirs hors normes hygiéniques se remarquent dans plusieurs coins de la commune Rumonge et inquiètent les riverains. Ceux du quartier Rukinga dans la ville de Rumonge demandent la fermeture d’un tel abattoir y érigé avant qu’ils n’attrapent les maladies des mains sales. Le gouverneur de Rumonge informe que l’administration est à pied d’œuvre pour trouver une solution à ce problème.



Par: Isanganiro , mercredi 18 juillet 2018  à 11 : 08 : 55
a

L’abattoir sis à la colline Rukinga dans la ville de Rumonge dans une plantation de manioc est l’un de ces types d’abattoirs : Il n’est pas aménagé et n’a pas d’eau potable. Seul un étroit aux pavements cimentés et partiellement clôturé par des branches de palmiers à huile est visible.

JPEG - 25.2 ko
Abattoir de Rumonge ©Isanganiro

Non loin de là, se trouve une petite fosse de collecte de sang où les mouches et les corbeaux se côtoient. Une odeur nauséabonde s’y dégage suite à la bouse de bêtes abattues.

A moins de 100m se trouvent des cabarets, des boutiques et un petit marché où plusieurs produits sont vendus : viande crue et grillée, des fruits de plusieurs sortes et bien d’autres produits.

Sabushimike fréquente ce petit marché notamment pour s’y approvisionner en viande et parfois partager un verre avec ses amis. Il indique qu’il hésite longtemps pour décider d’acheter de la viande crue étalée. « Il y a des mouches et des chiens qui viennent de l’abattoir qui n’est pas propre. Ces mouches se déposent sur la viande, personnellement je suis retissant à acheter cette viande »

Les riverains de ce coin et ceux qui s’y approvisionnent en différents produits craignent d’attraper les maladies des mains sales et demandent à l’administration de fermer cet abattoir avant qu’il ne soit tard.

Juvénal Bigirimana, gouverneur de la province Rumonge, indique que ces lamentations des habitants de Rukinga et ceux de Mutambara, Kirwena, Buruhukiro sont fondées. Il précise que l’administration est au courant de cette situation. « Une réponse sera trouvée avec l’achèvement de la construction d’un abattoir moderne à Mutambara, et les travaux sont avancés » le gouverneur de Rumonge.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

157 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo





Les plus populaires
Le secteur de l’éducation "en ruine" !,(popularité : 81 %)

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...,(popularité : 30 %)

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants,(popularité : 16 %)

La sexualité reste un sujet tabou au Burundi. Alors ?,(popularité : 8 %)

Cultures vivrières : Un défi pour le Burundi,(popularité : 7 %)

Ruyigi : Le Centre St François de Kayongozi, plus de 30 ans au service de la population démunie,(popularité : 6 %)

Deo Niyizonkiza premier Burundais à recevoir Eisenhower Medallion Award,(popularité : 6 %)

Kazoza Finance règle la facture d’une trentaine de malades mentales du CNPK ,(popularité : 6 %)

Les conclusions des états généraux de l’éducation peu rassurantes ,(popularité : 6 %)

Le Karaté, pour le rapprochement des communautés ,(popularité : 6 %)