Education : Un Examen d’Etat qui se déroule « sans entrave ».


L’examen d’état qui donne l’accès à l’enseignement supérieur a débuté ce lundi dans tous les coins du pays. Dans une visite de travail que la ministre de l’éducation a effectuée au Lycée Notre Dame de Rohero, elle a affirmé qu’en général cet examen se déroule normalement. Janvière Ndirahisha appelle les élèves à s’abstenir de la tricherie et les enseignants à surveiller l’épreuve dans la tranquillité durant les trois jours de passation.



Par: Isanganiro , mardi 7 août 2018  à 17 : 26 : 38
a

Sur les centres de passation de l’examen d’Etat visités ce mardi par la Radio Isanganiro, l’examen se déroulait dans le calme et la tranquilité.1764 candidats en provenance de neuf établissements scolaires ont passé le test au Lycée du Lac Tanganyika. Quant au Lycée Notre Dame de Rohero où la ministre de l’éducation nationale s’était rendu ,651 candidats affrontent cette épreuve.

La ministre de l’éducation nationale, l’enseignement des métiers et la formation professionnelle, de passage à ce centre, a indiqué qu’il n’y a pas d’irrégularités graves à signaler. « D’une façon générale l’examen se passe dans de bonnes conditions dans tout le pays » affirme-t-elle. Janvière Ndirahisha met en garde les élèves qui ne respectent pas les mesures de propreté et d’habillement. « J’ai vu qu’il y a un manquement pour certains élèves. Mais à partir de demain s’ils viennent comme ils sont aujourd’hui ils ne seront pas autorisés à continuer les épreuves restantes. » informe-t-elle.

La ministre Ndirahisha recommande également aux lauréats finalistes de l’enseignement secondaire à éviter toutes les tentatives de tricherie. « Il est interdit de tricher, nous demandons aux surveillants de garder la vigilance dans le but d’enregistrer le taux de réussite de qualité », poursuit Janvière Ndirahisha. Quant aux enseignants chargé de la correction de cette examen, ils sont appelés à faire preuve de sagesse et d’impartialité.

Cet examen national qui a démarré ce mardi prendra trois jours pour se terminer jeudi de cette semaine.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

301 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthores, indicateur d’une forte croissance



a

Rumonge : les prix de l’huile de palme chutent



a

Bubanza : les habitants de Gihanga craignent d’attraper l’Ebola



a

Muhuta : Plus de 100 enseignants payés par les parents d’élèves





Les plus populaires
Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 6 %)

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.,(popularité : 4 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 4 %)

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika ,(popularité : 3 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 3 %)

Vers la reprise des cours dans les universités privées,(popularité : 3 %)

Bubanza : Classes pléthores, indicateur d’une forte croissance ,(popularité : 3 %)

Ruyigi : Le Centre St François de Kayongozi, plus de 30 ans au service de la population démunie,(popularité : 2 %)

« Bravo Ministries » au secours des prostituées,(popularité : 2 %)

"Rien n’empêchera le début de l’école fondamentale", dixit Gahiru ,(popularité : 2 %)