Actualité thématique

Economie


Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !

En International


Qui est le nouvel homme « fort » de l’Afrique du Sud ?

Environnement


Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse

Justice/Droits de l’homme


Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !

Nouvelles de l’EAC


Lancement officiel de la conception du passeport de la Communauté Est-Africaine au Burundi

Politique


Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !

Sécurité


Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface

Société


Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.

Sport et culture


Le Japon renforce les capacités du karaté burundais


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 14 Gitugutu 2018

Débat


Ikiganiro kidasanzwe kw’igandagurwa ry’incungu ya demokarasi Ndadaye Mélchior, 19 Gitugutu 2018

Diaspora


Karadiridimba, 14 Karadiridimba 2018

Economie


Umuyange, 2 Gitugutu 2018

Emissions musicales


Uburundi buraririmba co kuwa 15, Gitugutu 2018

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 11 Gitugutu 2018

Jeunesse


Tweho, 29 Nyakanga 2018

Justice


Nkingira, 12 Gitugutu 2018

Mugona iki ?


Gira ico ushikirije, 12 Gitugutu 2018

Société


Isanganiro ry’imiryango co kuwa 15 Gitugutu 2018


Education : Un sac de ciment pour valider l’inscription d’un nouvel élève


Les parents qui désirent des places pour leurs enfants à l’école fondamentale dite Socarti de Musaga se plaignent contre les exigences de la direction scolaire ; ils renseignent en effet qu’ils sont obligés de donner un ou deux sacs de ciments, ou l’équivalent en argent. Ces parents demandent que de telles conditions soient supprimées.



Par: Isanganiro , lundi 20 août 2018  à 15 : 14 : 48
a

Cette école dite Socarti se trouve à la 18ème avenue Kinanira en zone Musaga. Un parent qui s’est confié à la radio isanganiro affirme que l’obtention de la place est monnayée. " Si tu vas lui demander la place sans 25.000 francs, elle ne te reçoit pas. Et si tu lui demandes un reçu, elle ne te donne pas. Elle dit que c’est un consensus d’une réunion qui a eu lieu. Entre qui et qui ? Moi je ne sais pas. La directrice te dit simplement, vas, quand tu auras l’argent tu reviendras", disent-ils

La directrice de l’école dit simplement que la décision est venue d’un consensus entre l’école et les parents. Pour sa part, le président du comité des parents, Pacelli Izonkiza, indique avoir eu le rapport d’une réunion qui aurait rassemblé près de 50 personnes, qui ont décidé d’appuyer l’école en ce sens.
M. Izonkiza affirme cependant qu’il n’était pas au courant de tout ; il compte rencontrer dans l’urgence tous les concernés en vue de se pencher sur les lamentations des parents.

Pour un enfant venu d’ailleurs, la direction exige un ou deux sacs de ciment selon le degré d’enseignement pour les enfants venus d’ailleurs. L’ordonnance ministérielle de juillet dernier appelle les responsables scolaires à ne rien exiger pour les parents qui demandent des places pour leurs enfants.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

163 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthores, indicateur d’une forte croissance



a

Rumonge : les prix de l’huile de palme chutent



a

Bubanza : les habitants de Gihanga craignent d’attraper l’Ebola



a

Muhuta : Plus de 100 enseignants payés par les parents d’élèves





Les plus populaires
Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.,(popularité : 12 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 5 %)

Muhuta : Plus de 100 enseignants payés par les parents d’élèves,(popularité : 5 %)

SOS : Plus de 40 millions à payer à l’hôpital pour libérer un enfant victime d’un incendie,(popularité : 5 %)

Bubanza : Classes pléthores, indicateur d’une forte croissance ,(popularité : 4 %)

Rumonge : les prix de l’huile de palme chutent,(popularité : 4 %)

Bubanza : les habitants de Gihanga craignent d’attraper l’Ebola ,(popularité : 3 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 3 %)

Le code de la sécurité routière n’existe pas encore au Burundi,(popularité : 3 %)

Les vaches en débandade dans la réserve naturelle de la Rukoko,(popularité : 3 %)