Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais


Selon les décisions prises la fin de la semaine dernière, Jean Minani, président du CNARED, a suspendu pour 3 mois Frédéric Bamvuginyumvira et Jérémie Minani. De plus, Pancrace Cimpaye,chargé de la communication au CNARED, a été mis en garde pour « avoir usurpé » le code d’accès au site web de cette plateforme. Un des concernés préfère ne pas en dire plus.



Par: Isanganiro , lundi 27 août 2018  à 17 : 40 : 06
a

La première personnalité de l’opposition externe à être exclu du CNARED pendant une période de trois mois est Fréderic Bamvuginyumvira.Cet ancien numéro un du parti Sahwanya FRODEBU est accusé son frère du parti de Ndadaye de « s’être octroyé une somme de 1120 euros de la caisse du CNARED depuis 3 mois ».Jean Minani poursuit également que Fréderic Bamvuginyumvira n’a pas remis l’ordinateur qui était à sa disposition, après sa démission au poste de Secrétaire Général Adjoint au CNARED.

Face à toutes ces accusations, l’ex-président du parti FRODEBU Nyakuri, aujourd’hui à la tête de la plateforme de l’opposition en exil, exige l’intéressé « de remettre au Secrétariat Exécutif les biens matériel et matériel dont il est question »,poursuit Monsieur Docteur Minani. Il menace également de saisir la justice à son endroit.

Les autres acteurs politiques qui sont dans le collimateur de la présidence du CNARED sont Pancrace Cimpaye et Jérémie Minani.Ce dernier, suspendu pour trois mois, est victime d’avoir été destitué de la présidence de son parti RDB.Il lui est également reproché d’avoir refusé de remettre l’ordinateur de travail à la fin de son mandat au poste de Commissaire Chargé de la communication et Relations Publiques. Le président de la plateforme regroupant les opposants politiques au pouvoir de Bujumbura dit se réserver le droit d’intenter une action en justice à son endroit.

Pancrace Cimpaye, jusque-là chargé de la communication au sein du CNARED est mis en cause pour avoir « usurpé le code du site web du CNARED-Giriteka »et avait jusqu’à dimanche 26 Aout 2018 pour l’avoir remis au comité exécutif de cette plateforme.

Fréderic Bamvuginyumvira,un des hommes politiques suspendus du CNARED pour trois mois, dit ne pas considérer la décision de Jean Minani,avant de la minimiser.

Des sanctions finalement lévées

Via le compte twitter de cette plateforme, ces sanctions contre ces politiciens ont été levées. Le CNARED annonce que les concernés se sont engagés à remettre les biens matériels et financiers de la plateforme.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

168 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke



a

UA : La Mauritanie accueille le 31ème sommet de l’Union Africaine





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 4 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 3 %)

Libéré ou pas demain, Bob reste fort et humain ,(popularité : 2 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 2 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 2 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 2 %)

L’ADC-Ikibiri tentée par l’usage de la force pour obliger le gouvernement à négocier,(popularité : 2 %)

L’Union Européenne préoccupée par la situation d’insécurité au Burundi ,(popularité : 2 %)

L’ADC Ikibiri salut le choix du Président Nkurunziza sur les négociations ,(popularité : 2 %)