Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !


Chaque correcteur de l’examen d’Etat édition 2018 est appelé à contribuer à la hauteur de 2000 fbu pour y avoir participé au centre de correction sise au Lycée Rumonge. selon Léonard Niyonsaba, conseiller à la Direction Provinciale de l’Enseignement de Rumonge , la Direction Provinciale d’Enseignement à Rumonge a besoin de l’argent pour le remboursement des frais engagés pour obtenir ce centre de correction habituellement implanté au Lycée Bururi ; ce que rejette en bloc le Directeur Provincial de l’Enseignement à Rumonge.



Par: Isanganiro , jeudi 30 août 2018  à 15 : 50 : 36
a

Sur ces fiches que Léonard Niyonsaba a lui-même distribuées aux délégués des différents groupes de correcteurs répartis par discipline ayant fait objet de l’examen d’Etat édition 2018, des fiches distribuées le matin de ce mardi 28 aout 2018 au centre de correction sis au Lycée Rumonge, il est mentionné que chaque correcteur doit payer 2000fbu. Selon ces délégués, Léonard Niyonsaba a expliqué que c’est en guise de contribution dans le remboursement des frais que la DPE Rumonge a engagés pour obtenir le transfert du centre de correction de l’exetat du lycée Bururi comme d’habitude au lycée Rumonge.

Même si Léonard Niyonsaba nie avoir distribué ces listes sans aucune empreinte qu’elles émanent de la Direction Provinciale de l’Enseignement de Rumonge, des listes qui devraient être remises dument remplies ce vendredi 31 aout 2018, dernier jour de cette séance de correction, ceux qui les ont reçues l’ont déclaré le matin de ce mercredi 29 aout 2018 au lycée Rumonge que c’est bel et bien ce conseiller auteur de cette distribution.

Adrien Sabushimike, Directeur Provincial de l’Enseignement de Rumonge, dans une brève rencontre avec ces délégués ce mercredi matin, a informé que sa direction n’a rien dépensé dans ce transfert. Selon lui, cela n’engage que le distributeur de ces fiches et par conséquent, quiconque payera cet argent aura été purement et simplement rançonné.

Depuis la création de la province Rumonge le 26 mars 2015, c’est la première fois qu’un centre de correction de l’Examen d’Etat soit implanté à Rumonge. Ce centre était en effet d’habitude implanté au lycée Bururi pour le sud du Burundi. Des sources à Bururi disent que ce transfert vers Rumonge a été guidé par la formation des enseignants de la troisième année post-fondamentale qui s’y déroule.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

182 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats





Les plus populaires
Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants,(popularité : 66 %)

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...,(popularité : 30 %)

CNTB : La date du 24 courant devrait être prometteuse,(popularité : 7 %)

La loi vient envenimer davantage la pauvreté des Burundais ,(popularité : 7 %)

Gitega : Une fillette malformée attend beaucoup de vos gestes charitables,(popularité : 7 %)

Ecole Fondamentale : Plus de patience pour son début SVP,(popularité : 6 %)

La révision des textes de loi régissant la CNTB d’ici peu,(popularité : 6 %)

Les réfugiés burundais rentrent au pays avec hésitation ,(popularité : 6 %)

Une guerre de mots entre Sérapion et Pontien,(popularité : 6 %)

Un pasteur conservateur nous a quitté,(popularité : 6 %)