Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités


Les tailleurs qui se trouvent devant les magasins de l’avenue dénommée Mission au centre ville de Bujumbura ont regagné depuis ce mercredi leurs places respectives. Ils avaient été chassés par la police arguant qu’il s’agit d’une mesure de rendre la ville propre.



Par: Isanganiro , jeudi 13 septembre 2018  à 15 : 28 : 30
a

Ces tailleurs, selon leurs dires, occupent ces places depuis longtemps, une affirmation qui est appuyée par une source administrative de la Mairie de Bujumbura sous couvert son anonymat. Sur décision du commissaire municipal, la police avait effectué une rafle contre ces tailleurs et leurs machines à coudre ont été confisquées vendredi dernier. Bonfort Ndoreraho avait signifié que l’opération a touché 16 machines et ont été conduites directement au niveau du Brigade Spécial de Recherche . Il avait affirmé que pour les retirer, les propriétaires étaient sommés de payer une amande.

Ces tailleurs avaient crié haut et fort invitant la Mairie de Bujumbura d’assurer la médiation pour qu’ils retrouvent leurs matériels. "Nous ne comprenons pas pourquoi nous sommes chassés ainsi alors que nous nous acquittons régulièrement des taxes et impôts municipaux ", ont ils déploré.

Contacté à ce sujet la Mairie de Bujumbura, par le biais de Freddy Mbonimpa ,maire de la ville ,a affirmé que la question de ces tailleurs était entrain d’être traitée.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

137 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge ,(popularité : 27 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 13 %)

Echec d’un projet d’élevage de poules suite aux fêtes de fin d’année,(popularité : 6 %)

Ex-Etat : pas de défis majeurs sauf quelques absences et retards ,(popularité : 6 %)

Le Burundi affiche une malnutrition chronique chez les enfants de moins de 5 ans,(popularité : 6 %)

Université du Burundi : Le Recteur Gaston Hakiza limogé après neuf ans de règne ,(popularité : 5 %)

Rumonge : L’ACPDH aux côtés des rapatriés et vulnérables du site Gahore,(popularité : 5 %)

L’hôpital public de Rumonge face à de nombreux problèmes,(popularité : 5 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 5 %)

Santé : Manque de devises, pas de médicaments,(popularité : 5 %)