Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !


Une dizaine de dossiers les plus connus des forfaits commis depuis 2015 ont été analysés avec ceux dont les jugements ont été rendus rendus. Confirmation du procureur Général de la République Sylvestre Nyandwi dans une conférence de presse animé l’après-midi de ce lundi. Il appelle toute personne qui aurait une information sur un dossier à coopérer afin que la justice soit rendue.



Par: Isanganiro , mercredi 19 septembre 2018  à 16 : 14 : 56
a

Parmi les 14 dossiers figurent les dossiers relatifs à l’assassinat de l’ex journaliste de la RTNB Christophe Nkezabahizi,celui du Géneral Adolphe Nshimirimana,l’ex-président du parti UPD Zigamibanga Zedi Feruzi,le Général Athanase Kararuza ainsi que la députée Afsa Mossi, tous survenus en 2015.

Le procureur général de la république fait savoir que la plupart des dossiers qui ont fait couler beaucoup d’encre et de salive ont été analysés. Cette autorité judiciaire déclare que l’analyse de ce dossier est une preuve de l’indépendance de la magistrature burundaise, pour démentir ce qui est contenu dans le récent rapport des experts onusiens qui fait état de la justice burundaise qui dépend du pouvoir exécutif. « Le premier dossier est celui relatif à l’assassinat du journaliste Christophe Nkezabahizi assassiné à Ngagara,un dossier qui a été objet de beaucoup de commentaires. Je vous dirais que le Tribunal de Grande Instance de Ntahangwa a déjà rendu son jugement sur ce cas .L’autre dossier est celui de l’assassinat du Général Adolphe Nshimirimana.Ce dossier a été déjà appelé en audience publique mais il a été remis pour attendre les témoins du ministère public et sera rappelé très prochainement », dit Monsieur Nyandwi.

Outre les assassinats, le procureur général s’est également exprimé sur les différentes attaques armées, à Cibitoke et contre les camps militaires ainsi que les crimes qui en sont suivis. Il nie les femmes ayant été rapportées sexuellement violées. « Les dossiers des attaques de Cibitoke par des éléments rebelles en provenance du Rwanda en 2015, plusieurs dossiers subséquents avaient été ouverts et parmi lesquels 6 dossiers ont été déjà clôturés.Certains prévenus ont été condamnés et d’autres interjeté appel et le dossier se trouve au niveau de la cour d’appel de Bujumbura.Il y a un dossier qui était relatif aux allégations de viol qui,disait-on,avait été commis par les éléments des forces de l’ordre après les attaques des camps militaires en décembre 2015.Bien que le dossier ait été ouvert, nous avons mené des investigations mais nous n’avons trouvé aucune victime parmi les femmes rapportées violées »,s’en lave les mains le Procureur Général.

Concernant les organisations de la société civile et radios suspendues en 2015, certaines ont été autorisées à fonctionner. Mais que le dossier de la Radio Bonesha reste pendant devant la justice « car les représentants de cette station n’ont pas voulu coopérer avec la justice afin que la radio puisse réémettre », explique le procureur général.

A ce sujet, Léon Masengo directeur de cette station fermée depuis 2015 nie l’existence d’un dossier contre Bonesha FM en justice.Selon lui, « C’est étonnant que le procureur général déclare que les représentants de sa radio n’ont pas voulu coopérer pour un dossier judicaire inexistant », déplore Monsieur Masengo.

A part les forfaits qu’il dit avoir été commis en 2015, il indique que le dossier en rapport avec l’assassinat des trois religieuses italiennes (Sœurs Bernadetta Bogian, Lucia Pulici,Olga Raschietti) est presque terminé.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

260 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré



a

Burundi-Médias : Que risque la RFI ?



a

Buta a commémoré le 22ème anniversaire de l’assassinat des 40 séminaristes, martyrs de la fraternité



a

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école



a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC





Les plus populaires
Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 8 %)

La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 8 %)

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi,(popularité : 7 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 7 %)

Assassinat Agnès Dury : L’honorable Moise Bucumi devant la commission rogatoire française en mars,(popularité : 7 %)

Muyinga /CVR Les agents de déposition sont déjà désignés sur les collines,(popularité : 6 %)

CVR : La commission ad hoc agirait dans l’ombre,(popularité : 6 %)

Burundi : L’hémicycle de Kigobe remplace 3 commissaires de la CVR,(popularité : 5 %)

Faute de documents le procès Uprona reporté,(popularité : 5 %)

Quel sera le message du HCDH de Genève le 24 janvier ?,(popularité : 4 %)