Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme


Ces fonds constituentun don des Etats Unis d’Amérique au Burundi dans le cadre de lutte contre le paludisme, et cela se fait à travers son agence pour le développement international.C’est ce qu’ontdéclaré ce mercredi l’ambassadeur des Etats Unis en visite à un insectarium sis à Gihanga en province Bubanza.



Par: Isanganiro , vendredi 21 septembre 2018  à 17 : 37 : 57
a

Anne Casper, ambassadeur des Etats Unis d’Amérique a indiqué, dans son discours,qu’elle a effectué cette visite pour voir l’état du paludisme actuellement et ce qu’on fait pour lutter contre cette maladie. « Nous sommes venus ici pour constater nous-mêmes ce que mon pays et le Burundi font pour lutter contre le paludisme. Et je suis fière de trouver que les activités dans cet insectarium se déroulenttrès bien et que les résultats sont largement positifs ».

Elle a également affirmé que son pays va continuer à assister le Burundi dans la lutte contre cette maladie. « Depuis la déclaration de l’épidémie en 2017, les casont diminué et les taux d’incidence du paludisme au Burundi sont inférieurs à ceux des pays voisins aujourd’hui », a-t-elle martelé.Cette représentante des USA au Burundi a précisé que depuis 2009,son pays donne au Burundi un montant égal à 9 millions de dollars américains chaque année dans le programme de lutte contre le paludisme.

A ce sujet, Jeanne d’ArcNtiranyibagira, représentante du programme national intégré pour la lutte contre le paludisme, PNILP en sigle, a indiqué que les résultats déjà obtenus de l’insectarium ont poussé le gouvernement,à travers son programme PNILP, à faire des interventions en coupant la chaine de transmission. Et cela par des méthodes de pulvérisationintra domiciliaires en utilisant des produits efficaces pour tuer les moustiques. « Les produits utilisés sont très efficaces et diffèrentd’une province àl’autre parce que la résistancen’est pas la même. Aussi, des moustiquairesimprégnésd’insecticide à longue duréed’action ont été distribuésà la population, et cela à une fréquence de trois ans », a affirmé la représentante du PNILP.

L’insectarium de Gihanga dans la province de Bubanza, construit et inauguré en 2012, est un seul centre au niveau national à s’occuper de la recherche et d’études sur les moustiquescollectées partout dans le pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

96 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthores, indicateur d’une forte croissance



a

Rumonge : les prix de l’huile de palme chutent



a

Bubanza : les habitants de Gihanga craignent d’attraper l’Ebola



a

Muhuta : Plus de 100 enseignants payés par les parents d’élèves





Les plus populaires
Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.,(popularité : 16 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 4 %)

Bubanza : Classes pléthores, indicateur d’une forte croissance ,(popularité : 4 %)

Rumonge : les prix de l’huile de palme chutent,(popularité : 4 %)

Deo Niyizonkiza premier Burundais à recevoir Eisenhower Medallion Award,(popularité : 4 %)

Karusi : Un hôpital équipé mais qui manque de médecins spécialisés,(popularité : 3 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 3 %)

Incendie : les commerçants ne savent plus à quel saint se vouer ,(popularité : 3 %)

Bubanza : les habitants de Gihanga craignent d’attraper l’Ebola ,(popularité : 3 %)

Burundi : Le post fondamental crée des ennuis........,(popularité : 3 %)