Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !


Depuis que les membres de la coalition Amizero y’Abarundi se sont réunis pour constituer le parti FNL Amizero y’Abarundi le 17 Septembre courant, le président des FNL Jacques Bigirimana a haussé le ton. Ce dernier parle d’une usurpation du nom de son parti, ce que rejette le député Agathon Rwasa.



Par: Isanganiro , mercredi 26 septembre 2018  à 15 : 34 : 56
a

Agathon Rwasa, après la réunion constitutive de son nouveau parti n’avoir aucune inquiétude sur l’agrément du parti Front National pour la Liberté Amizero y’Abarundi .Deux jours après la tenue de cette réunion, le député Agathon Rwasa a soumis la demande d’agrément au ministère de l’intérieur. Mais Jacques Bigirimana, président des Forces Nationales de Libération n’a pas manqué à contrer son frère politique.
Dans une conférence de presse animée ce lundi, le président du FNL a indexé le député Agathon Rwasa d’être en train de préparer la rébellion pour justifier pourquoi le parti FNL Amizero y’Abarundi.

Selon Jacques Bigirimana, les contextes de création du FNL Amizero y’Abarundi diffèrent de ceux des années antérieures de création des autres partis. « Les périodes sont différentes. Tout d’abord prenons l’exemple des FDD : CNDD-FDD,Kaze FDD et CNDD de Nyangoma,ce sont d’abord des organisations politico-militaires qui ont négocié l’accord de cessez-le-feu différemment. Celui qui a signé avant les autres avait une appellation qui se trouve sur le document signé entre les partis. Il y avait des gens qui avait les armes dans les mains et qui sollicitaient leur agrément pour qu’ils déposent formellement les armes », explique Monsieur Bigirimana,avant de dire que le parti Sahwanya FRODEBU devrait porter plainte contre FRODEBU Nyakuri.
Jacques Bigirimana accuse le député Agathon Rwasa « de se cacher derrière le FNL pour perturber la paix » mais ne nie pas que ces informations aient été démenties par la police et d’autres instances habilitées.

A tous ces propos de Jacques Bigirimana,Agathon Rwasa les qualifie de mensongers. « Le parti FNL ne ressemble en rien avec celui de FNL Amizero y’Abarundi dont nous avons demandé l’agreement au ministère de l’intérieur. Concernant les symboles et autres insignes de ce parti », réfute cet élu du peuple. Agathon Rwasa dit que le dossier qu’il a déposé est toujours confidentiel au ministère de tutelle et se pose la question de savoir comment le président des FNL a vu ce dossier. Agathon Rwasa rejette aussi en bloc les accusations selon lesquelles, il serait en train de préparer la guerre.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

261 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées



a

UA appelle les burundais au dialogue d’Arusha fixé du 18 au 24 octobre



a

Burundi : les ONGs sommées de se réinscrire quatre documents dans les mains !



a

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales



a

DH : Le mandat de la commission onusienne d’enquête sur le Burundi s’allonge



a

Les Nations Unies au côté du Burundi



a

Bururi : l’admicom de Mugamba suspendu dans ses fonctions



a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques





Les plus populaires
Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !,(popularité : 46 %)

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul,(popularité : 29 %)

Burundi : les ONGs sommées de se réinscrire quatre documents dans les mains ! ,(popularité : 8 %)

« Mujeri ou ennemi du pouvoir ? » écart de langage pour un chef d’Etat,(popularité : 4 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 4 %)

Burundi : Le sommet des chefs d’Etat de l’EAC autour de la crise burundaise ,(popularité : 4 %)

Festus Ntanyungu : nouveau président du Forum permanent de dialogue politique ,(popularité : 4 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 4 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 4 %)

L’ADC-Ikibiri insiste toujours pour les négociations avec le Gouvernement,(popularité : 4 %)