UA appelle les burundais au dialogue d’Arusha fixé du 18 au 24 octobre


Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine demande à toutes les parties prenantes burundaise à participer au cinquième round du dialogue inter-burundais prévu du 18 au 24 octobre 2018, à Arusha. Dans son communiqué, ce conseil appelle la commission de l’Union africaine à accompagner le Burundi dans ses efforts en vue de la tenue d’un dialogue inclusif.



Par: Isanganiro , mercredi 3 octobre 2018  à 14 : 49 : 20
a

Selon le communiqué sanctionnant la 794ème réunion, tenue en date du 19 Septembre, le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine dit avoir pris note de la paix et de la stabilité au Burundi. Par conséquent, ledit conseil révèle avoir prorogé le mandat de la commission de l’observateurs de droit de l’homme et des experts militaires et réduit le nombre de ces derniers tout en ayant à l’esprit la paix et la stabilité prévalent au Burundi.

Ce pendant, le Conseil encourage toutes les parties prenantes à participer au cinquième cycle du dialogue inter-burundais, prévu du 18 au 24 octobre 2018, à Arusha, en Tanzanie. Le conseil de paix et de sécurité de l’UA qui salue les efforts qu’il qualifie d’inlassables dans le processus de paix au Burundi du médiateur , le président Ougandais Yoweli Mseveni et des facilitateur B. Mpaka, appelle la commission de l’UA à accompagner le Burundi dans ses efforts en vue de la tenue d’un dialogue inclusif, et que la démocratie et le respect des droits de l’homme soient renforcés.

Toutefois ce conseil, poursuit ce communiqué , réitère son attachement au respect de la lettre et esprit de l’Accord d’Arusha. Néanmoins, ce conseil de paix et sécurité , renchérit le communiqué, rappemme l’appel lancé par la Conférence des chefs d’État et de Gouvernement de l’UA, tenue les 1er et 2 juillet 2018, à Nouakchott, en Mauritanie pour que l’Union européenne lève les sanctions imposées au Burundi, en vue de faciliter le redressement socioéconomique du pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

167 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées



a

Burundi : les ONGs sommées de se réinscrire quatre documents dans les mains !



a

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales



a

DH : Le mandat de la commission onusienne d’enquête sur le Burundi s’allonge



a

Les Nations Unies au côté du Burundi



a

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !



a

Bururi : l’admicom de Mugamba suspendu dans ses fonctions



a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques





Les plus populaires
Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !,(popularité : 46 %)

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul,(popularité : 29 %)

Burundi : les ONGs sommées de se réinscrire quatre documents dans les mains ! ,(popularité : 8 %)

« Mujeri ou ennemi du pouvoir ? » écart de langage pour un chef d’Etat,(popularité : 4 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 4 %)

Burundi : Le sommet des chefs d’Etat de l’EAC autour de la crise burundaise ,(popularité : 4 %)

Festus Ntanyungu : nouveau président du Forum permanent de dialogue politique ,(popularité : 4 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 4 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 4 %)

L’ADC-Ikibiri insiste toujours pour les négociations avec le Gouvernement,(popularité : 4 %)