Bubanza : les habitants de Gihanga craignent d’attraper l’Ebola


Le ministère de la santé publique et de lutte contre le VIH sida effectue ces derniers jours des sensibilisations envers les habitants des communes limitrophes avec de la RD du Congo pour expliquer et montrer ce qui est de la maladie d ’Ebola. Les habitants de la localité ont soulevé leurs inquiétudes et demandent au gouvernement burundais de prendre des précautions pour que cette maladie ne traverse pas la frontière.



Par: Isanganiro , jeudi 4 octobre 2018  à 15 : 28 : 28
a

Reverien Niragira, l’un des conférenciers a rappelé aux participants qu’il faut préconiser des mesures d’hygiène mais aussi ne pas consommer la viande des animaux retrouvés morts. « La maladie d’ebola n’est pas loin de chez vous, elle fait ravage à coté, en République Démocratique du Congo », a-t-il rappelé.

Les habitants de Gihanga ont soulevé leurs inquiétudes quant à cette maladie bien qu’elle n’est pas encore signalée au Burundi : « Nous craignons les mouvements de va et vient des congolais et burundais. », a indiqué un des participants de la colline Rugunga. Elle demande que tous les passages non contrôlés soient fermés afin que les porteurs du virus d’Ebola ne passent pas par là.

Le gouverneur de la province Bubanza tranquillise et précise que la maladie d’Ebola n’a pas été encore signalée au Burundi : « Soyez tranquilles, cette maladie a été détectée au Congo seulement, pas au Burundi. Nous vous demandons de respecter et de mettre en application les mesures de prévention prises par les autorités » , a déclaré Therence Nobus Butoyi, gouverneur de Bubanza.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

160 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bururi : Les enseignants dénoncent un recensement mal organisé



a

CICR au Burundi : Bilan 2018



a

Bubanza : les autodidactes s’inscrivent à compte-gouttes



a

Cibitoke : des directeurs craignent le non achèvement de programmes



a

La SODEBASE plaide pour un leadership digne



a

Bubanza : les CEM ouvrent avec sept mois de retard



a

Muyinga : L’enseignement post fondamental prêt à l’examen d’État nouveau système



a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires





Les plus populaires
CTB : Communiqué de presse Bujumbura ,(popularité : 11 %)

Cultures vivrières : Un défi pour le Burundi,(popularité : 8 %)

Ex-Etat : pas de défis majeurs sauf quelques absences et retards ,(popularité : 6 %)

Mugamba : Privés de leurs pancartes, les enseignants de cette commune ont quand-même manifesté,(popularité : 5 %)

Un pasteur conservateur nous a quitté,(popularité : 5 %)

Zebiya prie pour le ministre Edouard Nduwimana,(popularité : 5 %)

Malversations à la RTNB, le Syndicat SYRT dénonce un détournement d’1.5 milliards chaque année,(popularité : 5 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 4 %)

Université du Burundi : Le Recteur Gaston Hakiza limogé après neuf ans de règne ,(popularité : 4 %)

Tentative de viol à Cibitoke : Une affaire politique ou pénale ? ,(popularité : 3 %)