Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %


Certaines des Universités et Instituts supérieurs privés ne travaillent pas conformément aux normes internationales régissant les universités. Certaines institutions universitaires tendent vers la ligne rouge, selon Gaspard BANYANKIMBONA ministre de l’enseignement supérieur après le rapport de la commission mise sur pied par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.



Par: Isanganiro , mardi 9 octobre 2018  à 18 : 45 : 02
a

Ces université et instituts supérieurs qui opèrent sur le territoire national sont au nombre de 42. Considérant les critères dont la gouvernance , l’organisation et le matériel, certains de ces universités et instituts ne remplissent pas les normes internationales comme l’ont constaté les membres de la commission qui ont procédé à l’évaluation. Le Ministre Gaspard BANYANKIMBONA en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique indique que certaines universités approchent la ligne rouge.

"L’atelier vise a mettre les différentes institutions qui sont les leurs surtout celles dont le style de fonctionnement tranche nettement avec le prescrit de la loi et des normes en matière attendu que bon nombre fonctionne en deca de qualité recommandée par la commission nationale de l’enseignement supérieur .Aussi il revient a chaque institution académique de se positionner et a l’autorité compétente de prendre des mesures appropries suivant la situation particulière a chaque institution et cela pour l’intérêt de la qualité dans l’enseignement supérieur ’’,précise le ministre Banyankimbona.

Du coté des universités , la première équipe évaluée a obtenu entre 60 et 80 %. Elle est constituée de Bujumbura international University, international leadership, université espoir d’Afrique, Université Lumière de Bujumbura, Université du lac, université polytechnique de Gitega.

La deuxième catégorie avec une moyenne variant entre 50 et 59% comprend ,selon le même rapport, de l’Université des Grands Lacs,Martin Luther King, Université de Mwaro et l’Université Sagesse d’Afrique.

La troisième catégorie a une moyenne comprise entre 40 et 49% et est composée de East African Star university de Rugombo,Intenational University of Equator et l’Université de Ngozi

La dernière équipe est en dessous de 40 %. Elle est constituée par l’université des collines, université chrétienne Bujumbura, université Ntare Rugamba et l’ Université paix et réconciliation.

NJangwa Becaud Gilbert , représentant légal de l’institut UNILAC se dit satisfait par cette évaluation menée par l’équipe du ministère en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Il demande cependant qu’aucune université ne remplissant les normes ne soit fermée.
’’Nous sommes très content au niveau organisationnel qui est parrainé par le ministère de tutelle parce qu’aujourd’hui l’université va se conformer aux normes régionales et internationales", se réjouit Monsieur Njangwa.
Le Ministre BANYANKIMBONA répond que l’évaluation faite à l’endroit de ces universités privées n’a pas l’objectif de sanctionner mais plutôt de corriger les irrégularités constatées.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

421 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
Mwaro : La pression démographique, un défi à l’enseignement,(popularité : 10 %)

Rumonge : L’ACPDH aux côtés des rapatriés et vulnérables du site Gahore,(popularité : 9 %)

L’ONU regrette la promulgation d’une loi aux effets « négatifs » sur la liberté de la presse,(popularité : 9 %)

Ex-Etat : pas de défis majeurs sauf quelques absences et retards ,(popularité : 9 %)

Sorbonne, SIHO et HCR ouvrent l’université des réfugiés au Burundi en septembre ,(popularité : 9 %)

Le centre d’assistance intégrale pour les victimes des violences sexuelles moins connu à Muyinga.,(popularité : 9 %)

Muyinga : Des activités visant la fidélisation des démobilisés du CNDD-FDD en cours ,(popularité : 9 %)

Célébration de la libération de Bob Rugurika à Bujumbura,(popularité : 8 %)

Rwanda :les réfugiés burundais transférés vers Kirehe,(popularité : 8 %)

Inhumation ce jeudi de la mère de l’héros de la démocratie,(popularité : 8 %)