Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais


Avec un financement de 148 millions de francs burundais, un accord de don a été conclu ce mardi entre le gouvernement japonais et le projet de Construction du Centre de Formation professionnelle de l’œuvre humanitaire pour la Protection et le Développement de l’Enfant en difficulté , CFP/OPDE.



Par: Isanganiro , jeudi 11 octobre 2018  à 16 : 55 : 04
a

Dans un discours d’ouverture, le représentant légal de l’OPDE parle d’immémoriale la date de réception de cette aide en financement. « Au nom du personnel et des apprenants de l’OPDE, c’est un grand honneur en ce jour de signature de la convention entre le gouvernement japonais pour le projet de réhabilitation de six salles de classes, deux blocs d’ateliers et de deux blocs de toilettes ainsi que la construction quatre nouvelles salles  », se réjouit le représentant légal de l’OPDE.

Le coordinateur national de l’OPDE Gad BUKURU fait savoir que ce don vient à point nommé et contribuera dans la construction de quatre nouvelles salles de classe et la réhabilitation des infrastructures de l’OPDE Œuvre humanitaire pour la Protection et le Développement de l’Enfant en difficultés. Selon Gaddy BUKURU, les élèves que l’on accueille à ce centre, sont ceux qui ont échoué au test d’admission de 9è à l’école fondamentale.

L’ambassadeur du japon au Burundi Takayuki MIYASHITA a fait savoir que ce don rentre dans le cadre de renforcer les relations entre ces deux pays. «  Ce n’est la première fois que nous coopérons avec cette organisation OPDE. C’est la deuxième fois que nous coopérons, nous sommes en train de travailler ensemble pour le bien des enfants en difficultés. La fois dernière nous avons construit le centre de santé Martha Robin ensemble avec l’OPDE. Et maintenant nous comptons en train de construire les classes du centre d’enseignement des métiers. Nous félicitons l’OPDE qui a pensé à nous pour accomplir ensemble ce travail. Ces infrastructures constituent un atout aux apprenants pour la construction de leur avenir  », dit l’ambassadeur nippon au Burundi. Ambassadeur Takayuki MIYASHITA estime que bons nombres d’apprenants attendent avec impatience pur se faire inscrire à ce centre des métiers. Il espère également que les lauréats du Centre de Formation Professionnelle vont obtenir un boulot convenable.

Les cérémonies ont été agrémentées par la danse traditionnelle ainsi que différentes animations faites par les élèves de cet établissement scolaire.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

125 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara





Les plus populaires
Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire ,(popularité : 52 %)

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires ,(popularité : 42 %)

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara,(popularité : 8 %)

Le secteur de l’éducation "en ruine" !,(popularité : 7 %)

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 6 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 6 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 6 %)

Il faut s’ouvrir au monde extérieur pour combattre le chômage,(popularité : 6 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 5 %)

Le Focode élève la voix en faveur des Pasteurs ,(popularité : 5 %)