Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.


Les résultats de l’examen d’état édition 2018 ne sont pas fameux au lycée Bubanza. Comme le rapportent les responsables de cet établissement, le taux de réussite est de 7,4 %. Les causes principales de ces faibles résultats sont notamment le manque de matériels didactiques ainsi que le manque d’enseignants qualifiés dans certains domaines. Les parents se lamentent et demandent au gouvernement de résoudre ces problèmes afin que leurs enfants puissent effectivement réussir dans les prochains jours.



Par: Isanganiro , jeudi 18 octobre 2018  à 14 : 23 : 08
a

Dans la section Langues par exemple, seulement 9 élèves sur 58 sont parvenus à avoir 50% à l’examen d’Etat. En scientifique B, un seul élève a eu la moitié sur 23 que compte la section. En scientifique A et en Sciences sociales et humaines, parmi les 80 élèves que comptent ces sections, personne n’est parvenu à avoir 50% selon les responsables de cet établissement qui disent également avoir connu un manque criant de matériels didactiques, mais aussi l’école a été caractérisée par un manque d’enseignants qualifiés dans certains domaines tout au long de l’année scolaire.

« Tenez par exemple, nous n’avions qu’une seule machine qui tourne dans toutes les sections. Comment nos élèves pouvaient-ils réussir le cours de TIC (Technologie de l’informatique et de la communication) alors qu’ils n’ont pas fait suffisamment d’exercices de travaux pratiques ! Aussi, nous n’avons aucun enseignant qualifié en informatique », explique le directeur du lycée Bubanza. Serges Bayagirimana dit également que les élèves ont aussi obtenu de faibles résultats même dans d’autres cours comme en entrepreneuriat et qu’en général, le taux de réussite est de 7,4%.

Cela étant, les parents se lamentent et demandent à l’État de résoudre ces problèmes de manque de matériels et d’enseignants afin que les élèves puissent prochainement relever leurs résultats. « C’est vraiment déplorable de voir que nos enfants enregistrent un taux de réussite de 7%, nous implorons vraiment au ministère de l’éducation nationale d’essayer de trouver solution à ces problèmes. Que nos enfants réussissent et continuent à l’université ! Cest ce que nous avons toujours souhaité », se désole Sabokwigura Balthazar l’un des parents.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

114 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthoriques, indicateur d’une forte croissance



a

Rumonge : les prix de l’huile de palme chutent





Les plus populaires
Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 14 %)

SOS : Plus de 40 millions à payer à l’hôpital pour libérer un enfant victime d’un incendie,(popularité : 5 %)

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.,(popularité : 4 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 4 %)

Le Burundi se dote d’un premier centre de traitement d’Ebola,(popularité : 3 %)

Formation pour la première année post-fondamentale,(popularité : 3 %)

PSG : Les agents crient à l’injustice,(popularité : 3 %)

Karusi : Un hôpital équipé mais qui manque de médecins spécialisés,(popularité : 3 %)

Les vaches en débandade dans la réserve naturelle de la Rukoko,(popularité : 3 %)

Burundi : Maquillage, le revers de la médaille,(popularité : 3 %)