Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens


Le ministère de la santé publique s’est adressé au ministère de l’intérieur en date du 26 Octobre pour demander la suspension de toutes les associations des tradipraticiens et des diététiciens . Le ministre Thaddée Ndikumana accuse de travailler hors éthique médicale.



Par: Isanganiro , mardi 6 novembre 2018  à 10 : 40 : 19
a

Dans cette correspondance, Dr Thaddée Ndikumana indique ces derniers jours, les actions de ces tradithérapeutes ne respectent plus l’éthique médicale. Pour lui, les conséquences néfastes pèsent sur la santé de la population. Cependant, le ministre de la santé reconnait que lesdites associations ont été agréées par le ministère de l’intérieur, mais regrette qu’elles se servent des agréments reçus pour exercer l’art de guérir. "Aucun contrat de partenariat entre le ministère de la santé publique et de lutte contre le sida et ces associations n’a été signé avant de se lancer à guérir ", déplore t-il. cette suspension temporaire a pour but, poursuit le ministre Ndikumana, de réglementer ce secteur de la médecine traditionnelle.

En réaction, certains malades qui se confiaient à ces associations disent être inquiétés par cette mesure. Pour eux, le prix de leurs médicaments est abordable en plus d’un accueil chaleureux qui leur est réservé. Ils demandent au ministère de la santé publique de collaborer avec les concernés pour trouver un terrain d’entente pour le bien-être de la population.

Même son de cloche au niveau du cadre d’expression des malades CEMABU. Sylvain Habanabakize, le porte-parole indique qu’il s’est avéré que la médecine traditionnelle a une grande importance mais trouve très important que ce secteur soit régulé et fonctionne en collaboration avec la médecine moderne.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

172 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati



a

Mwaro : Deux personnes blessées dans une embuscade



a

Makamba : le gouverneur de province présente au public un « prédicateur » arrêté à Nyanza-lac



a

Rumonge : vol des moteurs et autre matériel de pêche



a

Bujumbura : Deux caniveaux d’évacuation d’eau deviennent les cachettes des bandits



a

Mwaro : Nyabihanga abrite une réunion de sécurité après l’assassinat de son responsable policier



a

Le Burundi annonce le refoulement des étrangers irréguliers



a

Burundi /Amisom : Des routes dans Hirshabelle



a

Mwaro : un commissaire de la police tué



a

Bubanza : Gihanga soumise à un couvre-feu





Les plus populaires
Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati,(popularité : 13 %)

Muyinga/Un représentant du MSD tabassé par les imbonerakure ,(popularité : 3 %)

Bubanza, un écolier tué par une grenade dans les enceintes de l’école ,(popularité : 3 %)

Un homme sauvé par un besoin naturel,(popularité : 3 %)

Ngozi : Deux présumés assassins de deux européens arretés,(popularité : 3 %)

L’Etat Major de l’armée fait le bilan de la situation sécuritaire au Burundi ,(popularité : 3 %)

Mwaro : Nyabihanga abrite une réunion de sécurité après l’assassinat de son responsable policier,(popularité : 3 %)

Bujumbura : Du matériel militaire saisi par la police,(popularité : 3 %)

Les USA alertent contre les menaces terroristes et attaques criminels au Burundi ,(popularité : 3 %)

France 24 absent au menu jeudi soir : Star Times et ARCT s’expliquent, l’armée tranquillise ,(popularité : 3 %)