Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens


Le ministère de la santé publique s’est adressé au ministère de l’intérieur en date du 26 Octobre pour demander la suspension de toutes les associations des tradipraticiens et des diététiciens . Le ministre Thaddée Ndikumana accuse de travailler hors éthique médicale.



Par: Isanganiro , mardi 6 novembre 2018  à 10 : 40 : 19
a

Dans cette correspondance, Dr Thaddée Ndikumana indique ces derniers jours, les actions de ces tradithérapeutes ne respectent plus l’éthique médicale. Pour lui, les conséquences néfastes pèsent sur la santé de la population. Cependant, le ministre de la santé reconnait que lesdites associations ont été agréées par le ministère de l’intérieur, mais regrette qu’elles se servent des agréments reçus pour exercer l’art de guérir. "Aucun contrat de partenariat entre le ministère de la santé publique et de lutte contre le sida et ces associations n’a été signé avant de se lancer à guérir ", déplore t-il. cette suspension temporaire a pour but, poursuit le ministre Ndikumana, de réglementer ce secteur de la médecine traditionnelle.

En réaction, certains malades qui se confiaient à ces associations disent être inquiétés par cette mesure. Pour eux, le prix de leurs médicaments est abordable en plus d’un accueil chaleureux qui leur est réservé. Ils demandent au ministère de la santé publique de collaborer avec les concernés pour trouver un terrain d’entente pour le bien-être de la population.

Même son de cloche au niveau du cadre d’expression des malades CEMABU. Sylvain Habanabakize, le porte-parole indique qu’il s’est avéré que la médecine traditionnelle a une grande importance mais trouve très important que ce secteur soit régulé et fonctionne en collaboration avec la médecine moderne.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

107 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public



a

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !



a

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche





Les plus populaires
Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 47 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 16 %)

MUTAMBU : Trois personnes armées de fusils tuées et 4 fusils saisis,(popularité : 3 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 3 %)

La 45ème promotion de l’ISCAM est crédible ,(popularité : 2 %)

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC,(popularité : 2 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 2 %)

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie,(popularité : 2 %)

Zénon Ndaruvukanye échappe à un attentat, plusieurs armes saisies ,(popularité : 2 %)

Des soldats burundais tués en Somali : L’armée burundaise demande plus de prudence vis-à-vis des informations de toile ,(popularité : 2 %)