Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail


Dans un communiqué sorti ce lundi, les travailleurs du centre neuropsychiatrique de Kamenge regroupé au sein du Syndicat SYNAPA prévient qu’ils pourraient entamer le mouvement de grève depuis le 12 novembre courant. Ils dénoncent certaines mesures qui peuvent handicaper le fonctionnement de ce centre, cela avant la remise et reprise avec le nouveau. Le Directeur général sortant du CNPK dénonce plutôt ce qu’il qualifie d’ingérence de ces syndicalistes dans l’organisation de la Congrégation des Frères de la Charité.



Par: Isanganiro , mardi 6 novembre 2018  à 15 : 16 : 57
a

Parmi les réclamations de ces employés figurent l’interposition de leurs salaires, le non passation des responsabilités entre le directeur général sortant et le nouveau directeur général . Selon le représentant du syndicat des travailleurs de ce centre , le directeur sortant est entrain de prendre des mesures qui peuvent handicaper le fonctionnement de ce centre, cela avant la remise et reprise avec le nouveau. Parmi ces mesures, Adolphe Niyongere cite notamment celle de changer les postes de certains travailleurs de la comptabilité.
"La grande raison de ce préavis de grève est qu’au mois de Septembre en date du 26, il y a eu une nomination d’un nouveau directeur général. Nous avons attendu qu’il y ait remise et reprise mais en vain. Pendant cette période, il y aurait des malversations économiques en procédant à la mutation d’un comptable du service de Comptabilité pour y laisser un stagiaire", déplore le représentant syndical du personnel.

De son coté, le directeur général sortant du CNPK dénonce plutôt ce qu’il qualifie d’ingérence de ces syndicalistes dans l’organisation de la Congrégation des Frères de la Charité. Hypolite Manirakiza notifie que la remise et reprise telle que décidée par le Représentant de cette Congrégation au niveau mondial se fera le 20 novembre courant. Il indique aussi que le représentant du syndicat des travailleurs de ce centre n’a pas respecté la procédure pour lancer ce préavis.
"Le Syndicat dit que je ne veut pas quitter la direction du CNPK. J’ai reçu la mission d’être le responsable de la province de l’Europe, et ici j’étais le directeur du CNPK. Imaginez-vous, parmi les deux responsabilités, laquelle sera la plus meilleure par rapport à l’autre ? Ce qui me retient encore ici est la production d’ un bon document de remise et reprise avec beaucoup de détails quitte à ce que le nouveau Frère que j’appelle mon confrère puisse avoir des idées claires sur ce Centre", dit Frère Manirakiza.

Pourtant, le Centre neuropsychiatrique de Kamenge se dote d’un nouveau Directeur Général depuis ce lundi. Dans une note sortie par Révérend Frère René Stockman, Supérieur Général des frères de la charité et président de l’ONG Fracarita International, Frère Hermenegilde Nduwimana remplace Frère Hypolite Manirakiza assigné pour une nouvelle mission comme supérieur provincial de l’Europe et la passation des responsabilité est prévue pour ce 20 novembre.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

134 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution



a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés



a

Rumonge : Mugerangabo a débordé



a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 11 %)

Nzabampema et les siens ‘’seraient loin de se rendre’’ ,(popularité : 8 %)

Intamba mu Rugamba : Les pros commencent à arriver,(popularité : 8 %)

Le Burundi pour plus de troupes en Somalie,(popularité : 8 %)

Cibitoke : Plus de quatre millions volés dans la coopec à Buganda,(popularité : 6 %)

Confrontation des habitants de Rusekabuye et les policiers ,(popularité : 6 %)

Meutre au quartier de Ngagara,(popularité : 6 %)

Grève à l’Université du Burundi sur fond de retard des bourses d’étude des assistants,(popularité : 6 %)

6 bandits armés abattus au centre-ville Bujumbura,(popularité : 6 %)

Ils n’ont pas passé la nuit dans leurs domiciles,(popularité : 6 %)