Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais


Les organisations de la société civile PISC Burundi et CAPES+ trouvent insensé le 5eme round du dialogue d’Arusha. Dans un communiqué conjoint sorti par ces deux organisationsce mercredi, elles disent que la précédente session, avaient connu la participation des personnes qui ont des probables responsabilités dans la tentative du putsch manqué de 2015. Elles demandent que le facilitateur convoque une autre session consensuelle avant les préparatifs des élections de 2020.



Par: Isanganiro , mercredi 7 novembre 2018  à 16 : 15 : 18
a

Selon les organisations PISC Burundi et CAPES +, la session de dialogue tenue à Arusha en Tanzanie du 24 au 29 octobre dernier sans le gouvernement burundais ni le parti au pouvoir constitue le forcing. Selon Hamza Venant Burikukiye, représentant légal de l’organisation CAPES + la facilitation a fait la sourde oreille aux doléances du gouvernement et de ces organisations de la société civiles, pourtant réputées pour être pro-gouvernementales. « Etant donné qu’on était arrivé à la finale des sessions du dialogue inter burundais sous la facilitation de l’EAC comme tout le monde non seulement le disait mais aussi souhaité par les burundais, la facilitation devrait s’abstenir à toute chose qui pourrait porter atteinte contre le bon déroulement de cette dernière session pour terminer en beauté son travail afin d’aboutir à un résultat constructif et consensuel dans l’intérêt du peuple burundais et du Burundi »,regrette le communiqué conjoint de ces organisations.

Hamza Venant Burikukiye et Maitre Jean Marie Nduwimana respectivement représentants légaux des organisations CAPES+ et PISC Burundi redoutent la participation dans cette session des « personnes indésirables depuis le début de ces pourparlers pour leur probable responsabilité dans l’organisation du mouvement insurrectionnel et du putsch manqué de 2015. Ces organisations parlent également d’une pression ou une main invisible des détracteurs de la stabilité du Burundi dans ces pourparlers.

Ces organisations demandent qu’une autre session soit organisée afin qu’il y ait le respect du principe universel d’un débat contradictoire.

Le 5ème round du dialogue inter burundais tenu du 24 au 29 Octobre a vu la participation uniquement de l’opposition interne, externe et les deux anciens présidents burundais dont Sylvestre Ntibantunganya et Domitien Ndayizeye. Les conclusions formulées pendant cette session seront soumises au sommet des chefs d’Etats de l’EAC, a annoncé la facilitation.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

382 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 17 %)

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique,(popularité : 14 %)

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique ,(popularité : 9 %)

Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 8 %)

Réconciliation entre les FNL et les CNDD-FDD de Kamesa,(popularité : 8 %)

Manifestation avec cercueil par Guillaume Harushimana à la Rpa ,(popularité : 7 %)

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface,(popularité : 7 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 7 %)

Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 7 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 7 %)