Burundi : Muyinga fait face à la pénurie du Mazout


La pénurie du carburant dit Mazout à Muyinga occasionne la hausse des prix de certains produits à Muyinga.Le mazout est introuvable depuis trois jours. Des habitants regrettent la pénurie de ce produit stratégique qui alimente les gros véhicules de transport de marchandise alors que même pour l’essence, des ruptures de stock sont devenues courantes ces jours.



Par: Isanganiro , jeudi 15 novembre 2018  à 17 : 00 : 32
a

Parmi les biens dont les prix ont grimpé suite à la pénurie du carburant type Mazout à Muyinga figurent les matériaux de construction. Un camion de sable, aujourd’hui, est obtenu à cent milles francs bu, cinq milles briques s’achètent à deux cent cinquante milles francs bu, une majoration d’au moins dix milles francs.

Les fournisseurs de ces matériaux précisent que depuis trois jours, le mazout manque. L’approvisionnement, disent-ils se fait au marché noir. Les prix risquent de grimper, poursuivent-ils davantage si ce produit alimentant les véhicules de transport des marchandises s’avèrent rare.

D’après les habitants du centre de Muyinga, l’Etat régulateur de l’économie devrait tout faire pour que le mazout ne manque car ça a des répercutions directes sur le pouvoir d’achat de la population.

La situation se présente ainsi au moment où même l’essence disponible parfois ne dure que le temps de l’arrosée, une fois une station service en dispose, situation qui profite aux spéculateurs que des transporteurs de personnes qui haussent le prix du ticket comme bon leur semble.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

97 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation





Les plus populaires
Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques ,(popularité : 14 %)

Le barème d’octroi des ordres et frais de mission réorganisé au Burundi,(popularité : 11 %)

Serait- il actionnaire de Burundi- Brewery ?,(popularité : 4 %)

Air Burundi et les servies de la présidence dans les fraudes pour billets d’avions,(popularité : 4 %)

Et si le décaissement des fonds prenait du retard ? ,(popularité : 3 %)

L’OBR face au manque du civisme fiscal ,(popularité : 3 %)

Les Commerçants des pagnes de Chez Siyoni doivent payer les taxes ,(popularité : 3 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 3 %)

Des vices dans le projet de loi portant Budget de l’Etat 2013 ,(popularité : 2 %)

La transparence de la caisse du marché central mise en cause,(popularité : 2 %)