Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent


Les activités de sensibilisation du projet du plan directeur innovant de la ville de Bujumbura, vision 2020-2045 ont été organisées lundi et mardi au cours de cette semaine à Bubanza. Les habitants de cette province redoute une probable expropriation.



Par: Isanganiro , vendredi 23 novembre 2018  à 09 : 45 : 14
a

Selon ce Plan directeur innovant de la ville de Bujumbura, vision 2020-2045, le centre-ville est réservé au infrastructures à caractère commercial et administratif. Au Nord, la ville s’étendra jusqu’à Gihanga dans la province de Bubanza et la réserve de la Rukoko sera aménagée comme lieu touristique selon Salvator Nakumuryango qui avait représenté le ministre des transports,des travaux publiques , de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire.

« Au sud, Kabezi et Kanyosha, seront réservés aux hôtels et des sites touristiques tout au long du littoral du lac Tanganika. La ville de Bujumbura sera agrandie 10 fois plus qu’elle l’est aujourd’hui et comptera 913,4 km² alors qu’elle couvre actuellement 121km² », a ajouté Salvator Nakumuryango. Il a, en outre, précisé que c’est un projet qui vient à point nommé et revêt d’une importance capitale. "Ce plan vise développer tous les secteurs de la vie du pays" a t-il justifié.

Les habitants de certains centres de Bubanza ont soulevé leurs inquiétudes au cours de cette réunion qui a duré deux jours. Les uns pensent qu’ils seront purement expropriés de leurs terres, les autres pensent que l’agriculture et l’élevage, leurs activités principales n’auront plus de place. « Je ne crois pas qu’un simple citoyen sera à mesure de s’adapter et construire une maison conformément aux normes qui seront exigées. Et je pense sans me tromper qu’on va nous chasser de nos terres. Et puis, quelle sera la vie des citoyens qui ne vivaient qu’à l’agriculture et l’élevage ? », s’inquiète l’un des participants.

L’assistant du ministre, Salvator Nakumuryango rassure et a expliqué que tout est prévu en faveur de la population. « Tout a été prévu telles que des indemnisations pour ceux qui ne seront pas à mesure de s’adapter au projet. et des espaces pour l’agriculture et l’élevage ont également été réservés », a-t-il martelé.

Lors de la campagne de la sensibilisation aux citadins ce jeudi , l’assistant du ministère ayant les travaux publics dans ses attributions a appelé les habitants de la capitale Bujumbura à se préparer pour le plan innovant de la ville de Bujumbura 2045. Salvator Nakumuryango précise que ceux qui n’auront pas des moyens pour ériger des constructions répondant aux normes exigées se verront déplacer dans milieux en fonction de leurs moyens.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

646 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bururi : Les enseignants dénoncent un recensement mal organisé



a

CICR au Burundi : Bilan 2018



a

Bubanza : les autodidactes s’inscrivent à compte-gouttes



a

Cibitoke : des directeurs craignent le non achèvement de programmes



a

La SODEBASE plaide pour un leadership digne



a

Bubanza : les CEM ouvrent avec sept mois de retard



a

Muyinga : L’enseignement post fondamental prêt à l’examen d’État nouveau système



a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires





Les plus populaires
Bururi : Les enseignants dénoncent un recensement mal organisé,(popularité : 22 %)

Inhumation ce jeudi de la mère de l’héros de la démocratie,(popularité : 10 %)

Santé : Le virus d’Ebola approche dangereusement le Burundi ,(popularité : 9 %)

Santé : Manque de devises, pas de médicaments,(popularité : 9 %)

Ex-Etat : pas de défis majeurs sauf quelques absences et retards ,(popularité : 9 %)

Mwaro : La pression démographique, un défi à l’enseignement,(popularité : 9 %)

Infirmiers sans Frontières va bientôt traire le soja,(popularité : 9 %)

Rumonge : L’ACPDH aux côtés des rapatriés et vulnérables du site Gahore,(popularité : 9 %)

La brigade spéciale anti-corruption veut commencer par les jeunes pour éradiquer la corruption,(popularité : 8 %)

Le centre d’assistance intégrale pour les victimes des violences sexuelles moins connu à Muyinga.,(popularité : 8 %)