Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme




Par: Isanganiro , vendredi 7 décembre 2018  à 15 : 42 : 49
a

Dans un procès de flagrance ce vendredi, Prime Nduwimana , un officier de police a été accusé d’avoir tué sa femme de son propre gré alors que lui plaidait coupable pour ce crime. "Je croyais qu’il n’y avait pas de balles dans mon fusil", regrette Nduwimana, une explication qui n’a convaincu la cour d’appel de Bujumbura.

Au cours de cette audience, la belle famille qui avait été représentée par le beau père de cet officier a affirmé qu’il avait été averti de ce meurtre. La cour d’appel, après avoir entendu les explications de tous les cotés a condamné à perpétuité cet officier, une peine qu’avait d’ailleurs requis l’officier du ministère publique. La cour lui a imposé de payer une somme de cinquante millions de franc bu de dédommagement envers sa belle famille et a également décidé que tous les biens à la disposition de cet officier dont la maison et les bistrots soient confiés à sa belle famille pour élever les enfants laissés par la disparue et ses comptes bancaires ont été saisis.

La fédération nationale des associations engagées dans le domaine de l’enfance au Burundi, FENADEB condamne ce crime ignoble et demande au gouvernement de prévoir des formations à l’endroit des éléments de la police et de l’armée sur les conditions d’utilisation des armes à feu en leur disposition.

Louis Hagabimana, la disparue a été fusillée, son nourrisson de 8 mois au dos au cours de la nuit de mardi à mercredi par son époux alors qu’elle interdisait à celui-ci de recruter une jeune fille pour son bistrot. Elle laisse derrière elle six enfants, le bébé à l’agonie y compris.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

636 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message