Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme




Par: Isanganiro , vendredi 7 décembre 2018  à 15 : 42 : 49
a

Dans un procès de flagrance ce vendredi, Prime Nduwimana , un officier de police a été accusé d’avoir tué sa femme de son propre gré alors que lui plaidait coupable pour ce crime. "Je croyais qu’il n’y avait pas de balles dans mon fusil", regrette Nduwimana, une explication qui n’a convaincu la cour d’appel de Bujumbura.

Au cours de cette audience, la belle famille qui avait été représentée par le beau père de cet officier a affirmé qu’il avait été averti de ce meurtre. La cour d’appel, après avoir entendu les explications de tous les cotés a condamné à perpétuité cet officier, une peine qu’avait d’ailleurs requis l’officier du ministère publique. La cour lui a imposé de payer une somme de cinquante millions de franc bu de dédommagement envers sa belle famille et a également décidé que tous les biens à la disposition de cet officier dont la maison et les bistrots soient confiés à sa belle famille pour élever les enfants laissés par la disparue et ses comptes bancaires ont été saisis.

La fédération nationale des associations engagées dans le domaine de l’enfance au Burundi, FENADEB condamne ce crime ignoble et demande au gouvernement de prévoir des formations à l’endroit des éléments de la police et de l’armée sur les conditions d’utilisation des armes à feu en leur disposition.

Louis Hagabimana, la disparue a été fusillée, son nourrisson de 8 mois au dos au cours de la nuit de mardi à mercredi par son époux alors qu’elle interdisait à celui-ci de recruter une jeune fille pour son bistrot. Elle laisse derrière elle six enfants, le bébé à l’agonie y compris.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

599 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Mwaro : Nyabihanga abrite une réunion de sécurité après l’assassinat de son responsable policier



a

Le Burundi annonce le refoulement des étrangers irréguliers



a

Burundi /Amisom : Des routes dans Hirshabelle



a

Mwaro : un commissaire de la police tué



a

Bubanza : Gihanga soumise à un couvre-feu



a

Bujumbura : Un « maître » de circoncision arrêté à Kamenge



a

Gihanga : Une attaque armée coûte la vie d’une personne



a

Mutimbuzi : Deux policiers tués par un inconnu ce mardi



a

Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants



a

Cibitoke : Une attaque à la grenade occasionne un bilan lourd





Les plus populaires
Mwaro : Nyabihanga abrite une réunion de sécurité après l’assassinat de son responsable policier,(popularité : 14 %)

Le Burundi annonce le refoulement des étrangers irréguliers,(popularité : 12 %)

‘’Pour la survie des Accords d’Arusha’’, dixit Gaciyubwenge ,(popularité : 11 %)

Du matériel militaire volé par des inconnus au camp militaire de Nyanza- Lac ,(popularité : 10 %)

Lycée Bururi : La crise continue,(popularité : 9 %)

Cibitoke : Accident mortel à Nyamitanga ,(popularité : 9 %)

Dix mois à la tête de l’Amisom, Lt Gen Ntigurirwa Silas donne son bilan ,(popularité : 9 %)

Burundi : L’épouse d’Agathon Rwasa échappe à un assassinat,(popularité : 8 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 8 %)

Burundi : Trois personnes tuées dans différents coins la nuit du mardi à mercredi,(popularité : 8 %)