Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié


L’hôtel Royale Palace vient d’être qualifié par une équipe d’évaluateurs burundais et de la communauté Est-Africaine formés à cette fin. Il remplit à 100 pour cent les 20 critères de la qualification. Après ce travail sur les 516 hôtels dans tout le pays, ce sera le tour de la classification en termes d’étoiles. Le directeur général de l’office national du tourisme a précisé ce lundi que c’est un travail sur un mois.



Par: Isanganiro , lundi 17 décembre 2018  à 15 : 58 : 27
a

Lors du lancement du classement ce lundi des établissements touristiques d’hébergement, cette équipe s’est d’ abord entretenu par le patron de cet hôtel. Situé sur l’avenue du Large en zone urbaine de Kinindo de la commune Muha, l’hôtel Royal Palace a fait objet de la première visite. Les évaluateurs, accompagnés des agents du ministère du commerce, des propriétaires d’hôtels tant à Bujumbura qu’à l’intérieur du pays ont d’ abord visité la réception de l’hôtel ou le patron a exhibé ses documents.

Quels critères de qualification

Tout hôtel doit remplir 20 critères sur les normes de la communauté Est- Africaine a d’ abord précisé un agent de l’Office National du Tourisme, O .N. T. La licence d’ exploitation , la possession de drainage , la désignation des chambres , le coffre –fort , les lavabos , les cabines de toilettes , l’ évacuation des déchets , l’ évacuation et traitement des eaux usées , le traitement anti- nuisibles , l’ approvisionnement en eau , les services de communication , le système de sécurité , la sécurité anti- incendie ,la sécurité électrique , le kit de premier secours , la qualification / expérience du personnel de direction , la qualification / expérience des chefs de services , la santé / examen médicaux , l’ assurance des biens , la sécurité anti-incendie.

De son coté, Léonidas Habonimana directeur général de l’O.N.T, a indiqué à la presse qu’il est très heureux que l’hôtel qualifié ce lundi soit celui d’un investisseur burundais. Seul le Burundi n’avait pas encore fait ce travail dans toute la communauté est-africaine. C’est un travail d’ 1 mois pour tous les 516 hôtels dans le pays, avec une capacité d’accueil de 7900 chambres. Apres cette qualification, les 8 évaluateurs travaillant pour le compte de l’EAC passent alors aux détails des critères pour faire objet de classification.

Les hôtels qui ne seront pas qualifiés sauront ce qui leur manque puis s’organiseront pour faire revenir l’équipe des accesseurs pour voir s’ils remplissent cette fois-ci les critères obligatoires. Ils ne vont pas fermer. Tout hôtel qui ne respecte pas les normes qui lui ont permis d’avoir les étoiles qui seront affichés, va perdre les étoiles, martèle monsieur Habonimana.

Cette classification présente un intérêt pour les clients. Ces derniers seront garantis sur la qualité des services offerts pour choisir tel ou tel hôtel. La destination Burundi est renforcée dans la mesure où le standard international est maintenant confirmé par la classification, renchérit le DG de l’office national du tourisme.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

471 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation



a

Burundi : Muyinga fait face à la pénurie du Mazout



a

Burundi : Des Etats Généraux des Assurances se retrouvent à Ngozi



a

Economie : "Le secteur minier doit être régulé"



a

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM



a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !



a

Bubanza : Une chute des prix de certains produits vivriers, un signe de la surproduction





Les plus populaires
Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié ,(popularité : 30 %)

Le marché de Jabe déménage vers le terrain du lycée municipal Bwiza,(popularité : 7 %)

Le nouveau marché de Cotebu presque achevé ,(popularité : 7 %)

Rutana cultive aussi le tournesol,(popularité : 7 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 6 %)

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation,(popularité : 5 %)

L’Olucome appelle les bailleurs à financer les projets de développement plutôt que les activités de l’Etat,(popularité : 4 %)

Le Parcem s’inquiète sur la rapide intégration régionale en Afrique de l’Est ,(popularité : 4 %)

Le Président du FIDA, Kanayo F. Nwanze visite le Burundi,(popularité : 4 %)

Ouverture solennelle des six marchés réhabilités en Mairie de Bujumbura,(popularité : 4 %)