Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain

Sport et culture


Bujumbura abrite la 2ème édition du tournoi de Golf


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Revue de presse, 22 décembre 2018




Par: Isanganiro , dimanche 23 décembre 2018  à 12 : 29 : 19
a

Nous ouvrons cette revue de presse par les récents échanges de correspondances entre le président burundais Pierre Nkurunziza et son homologue ougandais Yoweri Museveni. A travers l’hebdomadaire Iwacu, le porte-parole du chef de l’Etat burundais parle de fuite et le condamne. Les lettres officielles échangées entre les deux chefs d’Etats sont incontournables selon Jean-Claude Karerwa. Ce qui pose problème, c’est la façon dont elles ont été rendues publiques.

Au moment où en deçà et au-delà de la Kanyaru, de la forêt de Nyungwe et de la Kibira, résonne le bruit des bottes, j’élève ma voix jusqu’aux cimes de nos collines. Je la joins aux murmures, aux jérémiades, aux sanglots étouffés, pour prier et implorer : que cette coupe s’éloigne de moi. il se multiplie dans la région des veillées d’armes qui ne disent pas leur nom. De mauvaises prémonitions ponctuées de cauchemars rappellent le crépitement d’armes automatiques, le sifflement des bombes, les explosions assourdissantes, des cris, des pleurs, des morts, etc ; qu’est-ce que nos chères patries n’ont pas vu ou connu ? se demande l’éditorialiste, avant d’émettre son souhait : que nous soyons préservés de ces maux.

L’agence burundaise de presse revient sur une réunion de coordination de l’éducation, qui a eu lieu cette semaine au chef-lieu de la province Cibitoke au nord-ouest du Burundi. C’était pour prendre des stratégies visant l’éradication du phénomène d’abandons scolaires.

Entre autres stratégies, le ministère de l’éducation nationale recommande aux établissements scolaires l’institutionnalisation de la personne de la tante et du père écoles comme stratégie d’éradication des violences sexuelles et de grossesse en milieu scolaire, dès le premier mois de l’année scolaire 2018-2019. Après le constat de la façon dont montent les taux d’abandons au cours des trois dernières années, le ministère doit prendre des stratégies.

Pour pallier également au phénomène d’abandons scolaires et de grossesses non désirées en milieu scolaire, l’abp propose de faire recours à l’éducation familiale de base autour du foyer, qui inculque aux jeunes les valeurs culturelles du pays. Le ministère de l’éducation annonce que prochainement, un module d’information baptisé « le monde commence par moi », sera introduit dans les écoles, pour que les jeunes grandissent dans un milieu équilibré.

Education encore : La ministre de l’éducation n’est pas satisfaite de la collecte auprès des élèves de la contribution aux élections 2020.

Le journal la voix de l’enseignant revient sur la lettre adressée au cours de ce mois de décembre, aux directions provinciales de l’Education. La ministre fait remarquer que certains directeurs des établissements scolaires ne s’impliquent pas activement pour la réussite du travail de collecte des contributions pour les élections de 2020 auprès des élèves. Elle leur recommande de s’impliquer pour la réussite maximale de ce travail qu’elle qualifie de patriotique.

Pour se conformer, les directeurs n’ont pas hésité à empêcher les élèves redevables à passer l’examen du premier trimestre, ce qui a soulevé les tollés des parents, qui estiment qu’il aurait fallu attendre et laisser les enfants passer leurs examens. Pour eux, les échéances électorales de 2020 sont lointaines ; il y a encore du temps pour s’acquitter de cette obligation.

Au Burundi, le nombre d’accidents de la route s’estimaient à 952 au premier semestre de l’année 2018. Hormis la vétusté des infrastructures routières, l’insécurité routière est le résultat de plusieurs facteurs. Des « cercueils roulants » selon Yaga, ces véhicules vieux comme le monde qui servent de bus de transport, à la conduite en état d’ébriété en passant par la non-maîtrise de la conduite et /ou l’excès de vitesse, il y a de quoi nous interpeller, estime le billet.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

64 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message