Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité


Quatre-vingt-quatre organisations internationales se sont fait réenregistrer auprès du ministère de l’intérieur jusqu’au 31 décembre 2018, date buttoir qui leur avait été accordée. Selon l’assistant du ministre de l’intérieur, il n’y a pas eu d’organisations qui ont demandé une dérogation spéciale.



Par: Isanganiro , mercredi 2 janvier 2019  à 17 : 38 : 02
a

Dans une interview accordée exclusivement à la Radio Isanganiro ce mercredi, Tharcisse Niyongabo, assistant du ministre de l’intérieur a affirmé que quatre-vingt-quatre organisations non gouvernementales d’origine étrangère se sont déjà fait réinscrire à ce ministère."Nous sommes à la date buttoir et nous avons 84 déjà réenregistrées et ces ONGS sont vraiment en quantité suffisante pour notre nation. Je signalerais qu’aucune organisation n’a demandé de prolongation de la période donnée pour une raison ou une autre", annonce l’assistant du ministre Pascal Barandagiye.

Concernant les ONGS étrangères qui avaient réclamé un dialogue, Tharcisse Niyongabo n’y va pas par quatre chemins. Selon lui, les réclamations de ces ONGs n’étaient pas les bienvenues."Certaines organisations ont demandé des audiences auprès du ministre mais ces audiences n’étaient pas les bienvenues car elles voulaient négocier sur la loi qui régit les ONGs et qui émane de notre constitution. Nous ne pouvons rien changer de cette loi mais elles devraient plutôt s’y conformer et l’ONG qui n’en est pas capable, c’est à dire qu’elle n’a plus de place sur le sol burundais ", poursuit Monsieur Niyongabo.

Lors de l’émission publique tenue en province Ngozi vendredi dernier, le 28 décembre 2018, le président de la République a rejeté toute prolongation du délai de réinscription de ces ONGs après les trois mois qui leur avait été accordés par le conseil national de sécurité dont le numéro Un burundais Pierre Nkurunziza est président.

Certaines organisations comme « Avocats Sans Frontières » et « Bibliothèque » ont déjà annoncé la fermeture définitive de leurs bureaux au Burundi, expliquant qu’elles ne peuvent pas se soumettre aux exigences du gouvernement burundais et que leur accord serait contraire à leurs fondements.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

291 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR



a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée





Les plus populaires
Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité ,(popularité : 10 %)

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI,(popularité : 9 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 8 %)

Muyinga : Le drapeau national, symbole cher ? ,(popularité : 7 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 7 %)

Divergeances sur le retour des restes du roi Mwambutsa IV au sein de sa famille ,(popularité : 7 %)

‘’Le testament du Roi n’a plus de substance’’ ,(popularité : 7 %)

FNL : Les divisions des partis ne datent pas d’aujourd’hui,(popularité : 7 %)

L’Eglise catholique a soif de connaitre la verité ,(popularité : 6 %)

Le CNDD-FDD et la présidence rejettent les déclarations du Ministre de l’Intérieur ,(popularité : 5 %)