Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés


Lycée kanura ,une école abritant les élèves aveugles de Gihanga en province Bubanza manque cruellement d’enseignants spécialistes en braille comme l’indique le directeur de cet établissement. Ernest Niragira soulève également des problèmes liés au manque de matériels didactiques.



Par: Isanganiro , jeudi 3 janvier 2019  à 12 : 16 : 44
a

Lors de la célébration de la journée internationale des personnes handicapées lundi le 17 décembre, un enseignant du lycée Kanura de Gihanga dit qu’il apprend petit à petit l’écriture des aveugles. « Le braille n’est pas facile pour beaucoup de personnes. Je viens de passer deux ans ici, j’enseigne en 8ème et en 9ème année, et la plupart de mes élèves sont des aveugles. Je suis profane en braille mais le directeur m’a montré comment procéder », indique Jean Marie Kubwayo. Malgré ses faibles connaissances en braille, souligne-t-il, Kubwayo se dit être fier de l’enseigner.

Le directeur de ce lycée reconnait les problèmes auxquels font face cet établissement. « L’école enregistre un manque d’enseignants spécialistes en braille. Je suis le seul à connaitre cette écriture. L’école n’a pas de matériel didactique adéquat dont les papiers et les machines en braille sans ignorer la ration alimentaire en quantité suffisante », déclare Ernest Niragira. Ce directeur déplore également la suspension de l’assistance en vivre qui était assuré par le PAM, il y a une année. Et de signaler Mr Nibigira que les 15 mille fbu bu de minerval par chaque élève par trimestre reste insignifiant pour combler le vide.

Les parents des élèves aveugles de gihanga demandent au gouvernement d’intervenir avant qu’il ne soit tard. « Je demande aux autorités du pays de tout faire pour rendre disponible les enseignants spécialistes pour que nos enfants puissent acquérir des connaissances suffisantes », se lamente Niyondiko Athanase, un des parents des élèves de l’école kanura. Au total, le Lycée Kanura de Gihanga compte 153 élèves dont 63 aveugles.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

111 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bururi : Les enseignants dénoncent un recensement mal organisé



a

CICR au Burundi : Bilan 2018



a

Bubanza : les autodidactes s’inscrivent à compte-gouttes



a

Cibitoke : des directeurs craignent le non achèvement de programmes



a

La SODEBASE plaide pour un leadership digne



a

Bubanza : les CEM ouvrent avec sept mois de retard



a

Muyinga : L’enseignement post fondamental prêt à l’examen d’État nouveau système



a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires





Les plus populaires
Bururi : Les enseignants dénoncent un recensement mal organisé,(popularité : 22 %)

Inhumation ce jeudi de la mère de l’héros de la démocratie,(popularité : 10 %)

Santé : Le virus d’Ebola approche dangereusement le Burundi ,(popularité : 9 %)

Santé : Manque de devises, pas de médicaments,(popularité : 9 %)

Ex-Etat : pas de défis majeurs sauf quelques absences et retards ,(popularité : 9 %)

Mwaro : La pression démographique, un défi à l’enseignement,(popularité : 9 %)

Infirmiers sans Frontières va bientôt traire le soja,(popularité : 9 %)

Rumonge : L’ACPDH aux côtés des rapatriés et vulnérables du site Gahore,(popularité : 9 %)

La brigade spéciale anti-corruption veut commencer par les jeunes pour éradiquer la corruption,(popularité : 8 %)

Le centre d’assistance intégrale pour les victimes des violences sexuelles moins connu à Muyinga.,(popularité : 8 %)