Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution


70 vaches de race améliorée distribuées par le programme national pour la sécurité alimentaire et le développement régional de la plaine de l’Imbo et du Moso, PNSADRIM, ne se sont pas adaptées à Gihanga. 12 sont mortes après trois semaines seulement de la distribution. 58 vaches qui restent ne sont pas en bonne santé selon les bénéficiaires qui déplorent la situation.



Par: Isanganiro , vendredi 11 janvier 2019  à 07 : 27 : 47
a

Un bénéficiaire contacté au village 5 de la commune Gihanga parle d’une perte énorme après avoir dépensé son argent pour soigner sa vache qui n’a malheureusement pas pu survivre. « Le vétérinaire communal a tout fait pour soigner ma vache, mais sans succès. J’ai même acheté d’autres médicaments dans des pharmacies vétérinaires mais elle a fini par succomber. J’ai dépensé à peu près 100 milles pour la faire soigner, sans oublier les frais dépensés pour son alimentation depuis que je l’ai eue  », se lamente Nahayo Dieudonné qui appelle au directeur provincial de l’agriculture, de l’environnement et de l’élevage de suivre de près la situation.

Les techniciens vétérinaires rencontrés sur terrain ce jeudi disent que presque la moitié des vaches qui sont déjà mortes ont été emportées par la babésiose. «  Elles ont fait un long trajet, attroupées dans des véhicules, et 24 heures après, la première vache est tombée. Nous ne savions pas exactement ce qu’il fallait faire, nous avons recommandé au propriétaire de l’enterrer », explique Catherine Nahimana, vétérinaire communal de Gihanga qui ajoute que l’autre maladie à suspecter serait la teléiriose selon les symptômes mais qu’il faut attendre les résultats du laboratoire national.

Le directeur provincial de l’agriculture, de l’environnement et de l’élevage recommande aux bénéficiaires de bien entretenir ces vaches notamment par une alimentation appropriée. Willy Ndayikeje précise aussi qu’il a déjà fait appel aux experts, y compris le PNSADRIM qui a distribué ces vaches afin de trouver solution à ce problème et sauver la vie des frisonnes qui restent.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

43 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés



a

Rumonge : Mugerangabo a débordé



a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens





Les plus populaires
Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution,(popularité : 7 %)

Bubanza, un écolier tué par une grenade dans les enceintes de l’école ,(popularité : 6 %)

Les dessous d’un triple meurtre ,(popularité : 6 %)

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC,(popularité : 6 %)

Karusi : Un pasteur rwandais arrêté par les services secrets,(popularité : 5 %)

Inde : Des jeunes étudiants burundais en prison sur fond de bagarre ,(popularité : 4 %)

Cinq Radios se coalisent contre l’insécurité galopante au Burundi,(popularité : 4 %)

Intamba mu Rugamba : Les pros commencent à arriver,(popularité : 4 %)

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient ,(popularité : 4 %)

Insécurité à Kamenge : Deux personnes tuées par balles,(popularité : 4 %)