Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution


70 vaches de race améliorée distribuées par le programme national pour la sécurité alimentaire et le développement régional de la plaine de l’Imbo et du Moso, PNSADRIM, ne se sont pas adaptées à Gihanga. 12 sont mortes après trois semaines seulement de la distribution. 58 vaches qui restent ne sont pas en bonne santé selon les bénéficiaires qui déplorent la situation.



Par: Isanganiro , vendredi 11 janvier 2019  à 07 : 27 : 47
a

Un bénéficiaire contacté au village 5 de la commune Gihanga parle d’une perte énorme après avoir dépensé son argent pour soigner sa vache qui n’a malheureusement pas pu survivre. « Le vétérinaire communal a tout fait pour soigner ma vache, mais sans succès. J’ai même acheté d’autres médicaments dans des pharmacies vétérinaires mais elle a fini par succomber. J’ai dépensé à peu près 100 milles pour la faire soigner, sans oublier les frais dépensés pour son alimentation depuis que je l’ai eue  », se lamente Nahayo Dieudonné qui appelle au directeur provincial de l’agriculture, de l’environnement et de l’élevage de suivre de près la situation.

Les techniciens vétérinaires rencontrés sur terrain ce jeudi disent que presque la moitié des vaches qui sont déjà mortes ont été emportées par la babésiose. «  Elles ont fait un long trajet, attroupées dans des véhicules, et 24 heures après, la première vache est tombée. Nous ne savions pas exactement ce qu’il fallait faire, nous avons recommandé au propriétaire de l’enterrer », explique Catherine Nahimana, vétérinaire communal de Gihanga qui ajoute que l’autre maladie à suspecter serait la teléiriose selon les symptômes mais qu’il faut attendre les résultats du laboratoire national.

Le directeur provincial de l’agriculture, de l’environnement et de l’élevage recommande aux bénéficiaires de bien entretenir ces vaches notamment par une alimentation appropriée. Willy Ndayikeje précise aussi qu’il a déjà fait appel aux experts, y compris le PNSADRIM qui a distribué ces vaches afin de trouver solution à ce problème et sauver la vie des frisonnes qui restent.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

124 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Mwaro : Nyabihanga abrite une réunion de sécurité après l’assassinat de son responsable policier



a

Le Burundi annonce le refoulement des étrangers irréguliers



a

Burundi /Amisom : Des routes dans Hirshabelle



a

Mwaro : un commissaire de la police tué



a

Bubanza : Gihanga soumise à un couvre-feu



a

Bujumbura : Un « maître » de circoncision arrêté à Kamenge



a

Gihanga : Une attaque armée coûte la vie d’une personne



a

Mutimbuzi : Deux policiers tués par un inconnu ce mardi



a

Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants



a

Cibitoke : Une attaque à la grenade occasionne un bilan lourd





Les plus populaires
Mwaro : Nyabihanga abrite une réunion de sécurité après l’assassinat de son responsable policier,(popularité : 17 %)

Burundi : Pas d’enlèvements des enfants, rassure Pierre Nkurikiye,(popularité : 8 %)

Le journaliste correspondant d’Isanganiro à l’Est dans le viseur du gouverneur de Ruyigi,(popularité : 6 %)

Des hommes armés attaque le poste de police à Gihanga,(popularité : 5 %)

Inscription des anciens combattants : une obligation dans tout le pays ,(popularité : 5 %)

La région des grands lacs est préoccupée par l’insécurité à l’Est de la RDC ,(popularité : 5 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 5 %)

Mukono tué ; et la lumière sur le carnage de Gatumba ? ,(popularité : 5 %)

Attaque armée chez la congrégation des oblates,(popularité : 5 %)

Un crime inédit mais vrai,(popularité : 5 %)