Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain


Sur un terrain du centre d’enseignement des Métiers à Rugari, un transformateur y a été déposé depuis une année .Des herbes poussent tout autour. Des rouleaux de files électriques sont aussi visibles au même endroit.



Par: Isanganiro , jeudi 24 janvier 2019  à 15 : 54 : 20
a

C’est du matériel apporté par les agents de la Société en charge de la gestion de l’eau et l’électricité, confie un habitant de Rugari. Les habitants de la localité indiquent que depuis plus d’une année, ils attendent que ce matériel soit installé pour que notre localité ait accès à l’électricité. Des pilonnes ont été installés sur les routes des quartiers du centre et tout autour du marché de Rugari. Les ouvriers ont vidé les lieux avant de terminer les travaux à la surprise des habitants il y a une année. « Depuis ce temps-là, nous ne savons pas où se situe le problème », grogne un administratif à la base sous couvert d’anonymat.

Au niveau du bureau de la Regideso centre Muyinga, les responsables disent reconnaitre que ce matériel y a été déposé par des agents de la REGIDESO section Equipement en provenance de Bujumbura. Pourquoi ont-ils suspendu les travaux avant la fin de l’électrification de la localité ? Les cadres de la Regideso à Muyinga ne communiquent pas à cet effet. Au niveau de la regideso au niveau national, l’on promet exploiter ce matériel. « Nous avons commencé par d’autres localités même Rugari est du nombre », dit un des responsables

Rugari est un centre de négoce créé sous la période coloniale. Des infrastructures telles que les écoles, des unités de transformation, des centres de santé et de nombreux ménages expriment un besoin de courant électrique à côté des propriétaires de moteurs, moulins … Des files conduisant du courant électrique vers Kobero à 7 km de Rugari passent par Rugari. Différentes autorités du pays ont toujours promis l’électrification dudit centre,la population attend la concrétisation de cette promesse.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

60 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes



a

Karusi : le lait de vache versé par manque de marchés



a

Une semaine aux responsables de la Regideso pour "rectifier le tir"



a

Le Lac Tanganyika , une voie de transport moins exploitée au Burundi



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques





Les plus populaires
Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes ,(popularité : 44 %)

Le Lac Tanganyika , une voie de transport moins exploitée au Burundi ,(popularité : 16 %)

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau ,(popularité : 13 %)

Une semaine aux responsables de la Regideso pour "rectifier le tir",(popularité : 9 %)

EAC : Les procédures douanières et transitaires doivent être professionnalisées,(popularité : 9 %)

L’usine de fabrication de la boisson Gubwaneza, fermée ,(popularité : 8 %)

Rutana : Les cultivateurs de canne à sucre demandent l’augmentation du prix d’une tonne,(popularité : 7 %)

Kahawatu, un autre partenaire du secteur café ,(popularité : 7 %)

Nickel de Musongati : le gouvernement sort de son silence ,(popularité : 7 %)

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau,(popularité : 6 %)