La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée


Certains dockers du marché Bujumbura City market communément appelé chez Sion se sont vus refuser d’exercer leur métier ce mardi par les responsables de ce marché. Le commissaire de ce marché explique qu’il s’agit d’un groupe qui n’a pas honoré l’engagement de payer quotidiennement 300 fbu ainsi que les frais des gilets.



Par: Isanganiro , mardi 12 février 2019  à 16 : 14 : 43
a

Certains de ces dockers de ce marché rencontrés devant la porte d’entrée du marché Bujumbura City market se lamentent comme quoi ils ont été empêchés d’exercer leur métier dans la matinée de ce mardi. Motifs, les responsables de ce marché accusent ces dockers de n’avoir pas honoré leurs engagements qui consistent à payer 300 fbu par jour et ainsi que le port des gilets.

L’un de ces dockers sous couvert d’anonymat trouve que la somme exigée reste colossale. « Le problème est qu’on nous a empêchés de travailler tant que nous ne payons pas les trois cents francs par jour. On nous exige de payer les trois cents, et de porter en même temps des gilets alors que la somme que nous récoltons est maigre. Comment payer les 300fr et avoir une autre partie pour la survie », déplorent-ils.

Dukundane Joseph, le Commissaire de Bujumbura City market explique que ceux qui ont été empêchés de travailler sont ceux qui ont voulu semer le désordre. « C’est un certain groupe des dockers qui ont refusé l’appel de contribuer quotidiennement le montant de 300 fbu et de porter les gilets. Ce qui est étonnant car le marché utilise des moyens financiers pour une bonne organisation de cet endroit ».

Ce commissaire ajoute cependant que la cotisation exigée et les gilets ne visent qu’une identification de ces dockers. « Nous avons exigé le port des gilets dans le but de les identifier et les distinguer des voleurs alors que la contribution du 300 fbu sert dans l’organisation », dit le commissaire.

Cette mesure exigeant aux dockers de Bujumbura City market le port des gilets et cette contribution de 300 fbu a été instaurée par les responsables de ce marché au cours du mois de décembre 2018.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

112 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent





Les plus populaires
« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge ,(popularité : 18 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 6 %)

L’ONU regrette la promulgation d’une loi aux effets « négatifs » sur la liberté de la presse,(popularité : 6 %)

Célébration de la libération de Bob Rugurika à Bujumbura,(popularité : 6 %)

Muyinga : Les chrétiens doivent s’engager dans la politique,(popularité : 6 %)

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille,(popularité : 6 %)

Commémoration du 22e anniversaire de l’assassinat des élèves du Lycée Kibimba,(popularité : 5 %)

MWARO : Les écoles à internat sont au point-mort à quelques jours de la rentrée scolaire,(popularité : 5 %)

Muyinga : Des activités visant la fidélisation des démobilisés du CNDD-FDD en cours ,(popularité : 5 %)

Désiré Niyondiko n’est plus, son épouse et son guide spirituel témoignent ,(popularité : 5 %)