Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa


Le parti UPD Zigamibanga et la coalition Amizero y’Abarundi ne divergent pas trop sur la démission de Benjamin Mkapa à la facilitation dans le dialogue inter burundais .Le premier estime que la mission de cet ex-président tanzanien. Coté Amizero y’Abarundi,ce n’est pas étonnant que le facilitateur dans la crise burundaise ait remis son tablier car il n’ a pas été suffisamment soutenu.Le gouvernement burundais via le premier Vice-Président de la République, quant à lui trouve que Mkapa a mal terminé.



Par: Isanganiro , mardi 12 février 2019  à 17 : 59 : 32
a

Abdoul Kassim, président du parti UPD Zigamibanga réagit après que le facilitateur Mkapa ait annoncé ce jeudi la fin de ses services à cette mission qui lui avait été confiée par les Chefs d’Etas de la Communauté Est-Africaine. Il salue ses réalisations et affirme que son parti prendra à une autre session de dialogue convoquée à condition qu’elle ne perturbe pas le processus électoral de 2020.Alors que le facilitateur Mkapa avoue avoir échoué, l’UPD n’est pas d’accord avec cet échec."Au niveau du parti, nous pensons pas que Mkapa ait échoué, il a plutôt fait honorablement son travaillons aurait plutot souhaité qu’il puisse y avoir un autre round du dialogue où il clôture le processus de dialogue qui se tient à l’extérieur du pays",dit Monsieur Kassim.

Quand à la coalition Amizero y’Abarundi,l’on place l’échec de Mkapa à l’EAC.Le porte parole de cette coalition regrette que Benjamin Mkapa n’a pas eu de soutien convenable bien qu’il ait accompli un travail louable. Tatien Sibomana dit néanmoins qu’il garde l’espoir en la poursuite de ce dialogue puisque cette question est aujourd’hui dans les mains des Chefs d’Etats de la communauté Est Africaine."Si on n’avait pas de l’espoir on aurait déjà arrêté de nous battre pour que le Burundi sorte de la crise burundaise.Nous avons en plus l’espoir parce que la responsabilité première incombe aux chefs d’Etats de la Communauté Est-Africaine",considère Monsieur Sibomana.Il poursuit que la communauté Est-africaine ne peut pas accepter la complicité de défaitisme.

L’opposition externe qualifie les faits de démission tardive de Mkapa. "Le facilitateur dans le dialogue inter burundais Benjamin Mkapa aurait démissionné depuis longtemps car il a échoué lamentablement à sa mission, dit Anicet Niyonkuru, secrétaire exécutif de la plateforme de l’opposition externe CNARED. Cet opposant politique rassure que la démission de Mkapa n’empêche pas le CNARED de continuer sa lutte politique.

Le gouvernement burundais, de son coté, considère que le facilitateur dans le dialogue inter burundais Benjamin Mkapa n’a pas terminé son mandat. Selon lui, c’est plutôt la fin de sa mission même si il a mal terminé. Gaston Sindimwo, premier Vice-président de la République dit que les figures politiques devraient plutôt réclamer d’être politiquement facilitées afin de prendre part aux élections de 2020,et aux exilés politiques à regagner le pays.

Benjamin Mkapa avait été confiée la mission de facilitateur dans la crise burundaise au mois de Mai 2016.Il a présenté sa démission ce jeudi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

198 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation



a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"



a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Le budget des élections de 2020 reste en secret



a

La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui



a

Les responsables des partis politiques inquiets à la veille des élections de 2020



a

Le parlement burundais réclame un Sommet des pays contributeurs à l’AMISOM



a

Les parlementaires burundais préoccupés par la dette du pays envers l’EAC





Les plus populaires
Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques" ,(popularité : 24 %)

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation ,(popularité : 17 %)

Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 10 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 9 %)

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface,(popularité : 8 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 8 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 8 %)

Manifestation avec cercueil par Guillaume Harushimana à la Rpa ,(popularité : 7 %)

« Dialogue » ou « Monologue » ?,(popularité : 6 %)

Burundi : Le parlement discute du génocide et la venue des troupes de l’UA,(popularité : 6 %)