La CNIDH change de "look"


Vigny Sixte Nimuraba a été élu ce mardi à 92 voix par les députés pour être nouveau président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme,CNIDH. Consolate Habimana, tutsi de la commune Rango en province Kayanza a quant à elle été élu vice-présidente tandis qu’Anatole Bacanamwo un hutu de Gitega est désormais secrétaire de la dite commission.



Par: Isanganiro , jeudi 28 février 2019  à 09 : 51 : 35
a

Dans une plénière de ce mardi ,les élus du peuple ont procédé à l’élection de cinq nouveaux commissaires de la commission Nationale Indépendante des droits de l’homme CNIDH ainsi que le nouveau bureau de cette commission.

Sixte Vigny Nibiraba d’ethnie hutu et natif de la commune Bugenyuzi en province Karusi a été élu comme nouveau président de la CNIDH sur 92 voix sur les 115 députes votants. Monsieur Nimuraba promet accomplir la mission lui confié avec bravoure. « Je vais être au service de la population burundaise et surtout les gens qui ont besoin de voir leurs droits respectés. Ma préoccupation primordiale c’est être au service du peuple »,lance-t-il .Le nouveau patron de la CNIDH compte également travailler en étroite collaboration avec la commission internationale des droits de l’homme. « De ce qui est de la communauté internationale je vais tout faire pour que l’image du Burundi soit améliorée notamment dans la lutte contre les violations des droits de l’homme parce qu’il y a toujours à améliorer », poursuit-t-il.

De l’autre côté, Consolate Habimana d’ethnie tutsi originaire de la province Kayanza a été élue par l’Assemblée Nationale pour être la vice-présidente de ladite commission. Elle a obtenu 103 voix sur les 115 députes qui ont voté. Le poste du secrétaire exécutif de la CNIDH revient désormais à monsieur Anatole Bacanamwo d’ethnie hutu natif de la province Gitega qui a eu 91 voix sur les 115 députés qui étaient présent à l’hémicycle de Kigobe. Jacques Nshimirimana président de la fédération nationale des associations engagés dans le domaine de l’enfance au Burundi FNADEB a été élu comme commissaire en chargé de la promotion des droits de l’enfant tandis que Pasteur Janvière Hatungimana va représenter la confession religieuse au sein de la CNIDH.

Docteur Sixte Vigny Nibiraba remplace Jean Baptiste Baribonekeza au poste du président de la commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme. Quant à Consolate Habimana et Anatole Bacanamwo , ils remplacent respectivement Claudine Nimbona et Ernest Nyabenda aux postes de vice-président et du secrétaire exécutif de ladite commission.

La CNIDH,commission burundaise des droits de l’homme, a été rétrogradée et a perdu son statut A pour passer au statut B depuis le 26 Janvier 2019.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

157 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré



a

Burundi-Médias : Que risque la RFI ?



a

Buta a commémoré le 22ème anniversaire de l’assassinat des 40 séminaristes, martyrs de la fraternité



a

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école



a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC





Les plus populaires
Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi,(popularité : 11 %)

Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 10 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 9 %)

Massacre à l’Université du Burundi : Gaston Hakiza, Recteur, témoin et lobbyiste ,(popularité : 9 %)

Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 9 %)

Les survivants du « génocide de 1972 » dans les rues de New York en mai ,(popularité : 8 %)

Muyinga/Un containeur sert de cachot clandestin à Gasorwe,(popularité : 8 %)

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 8 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 8 %)

Assassinat Agnès Dury : L’honorable Moise Bucumi devant la commission rogatoire française en mars,(popularité : 7 %)