La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui


Le président du Conseil National de la Communication et porte-parole de cet organe indique que des sanctions à l’endroit des radios internationales BBC et Voix d’Amérique sont toujours maintenues. Nestor Bankumukunzi explique que ces stations ont commis de nouvelles fautes qui s’ajoutent à celles commises au paravent.



Par: Isanganiro , vendredi 15 mars 2019  à 16 : 58 : 16
a

Dans une émission publique des porte-paroles des institutions du gouvernement du Burundi ce vendredi dans la province Mwaro, les journalistes ont voulu savoir à quand la réouverture des stations des radios internationales suspendues dont la radio britannique BBC et la station VOA.

Pour le président du Conseil National de la Communication, en même temps porte-parole de cet organe, le délai de suspension d’émission des stations BBC et VOA sur le sol burundais via la modulation de fréquence pour une période six mois a pris fin. Ce qui est regrettable, précise Nestor Bankumukunzi, au cours du processus de la réouverture, ces stations ont enfoncé le clou.

Selon Nestor Bankumukunzi, la radio américaine VOA, jusqu’aujourd’hui, garde dans son personnel un journaliste qui est poursuivi par la justice burundaise au lieu de le livrer pour être jugé.

Concernant la radio BBC, la production et la diffusion de la vidéo « mensongère » sur le Burundi a fait que le traitement de son dossier tourne au ralenti. Selon Nestor Bankumukunzi, les responsables de cette station reconnaissent la faute. « Nous nous sommes entretenus avec les responsables de la BBC sur la vidéo montrant le flot de sang produit dans la zone urbaine de Kinindo. Ils avouent qu’ils ont commis une faute », dit le président et porte-parole du CNC.

Nestor Bankumukunzi informe que les dossiers de ces stations restent pendants en justice. Le CNC attend donc la décision de la justice pour que le CNC se prononce, souligne Bankumukunzi. Ces radios internationales ont été suspendues au mois de mai 2018 pour un délai de six mois accusées d’avoir commis des délits de presse.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

70 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les responsables des partis politiques inquiets à la veille des élections de 2020



a

Le parlement burundais réclame un Sommet des pays contributeurs à l’AMISOM



a

Les parlementaires burundais préoccupés par la dette du pays envers l’EAC



a

Huit ONGs étrangères se font réenregistrer pendant la période de prolongation



a

Le président somalien en visite au Burundi



a

Gitega regrette des sanctions prises à son encontre



a

Le Burundi gagne un palais présidentiel



a

Agathon Rwasa opte pour CNL que FNL



a

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa



a

Le facilitateur Mkapa jette officiellement l’éponge





Les plus populaires
La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui,(popularité : 41 %)

Les responsables des partis politiques inquiets à la veille des élections de 2020 ,(popularité : 12 %)

Manifestation avec cercueil par Guillaume Harushimana à la Rpa ,(popularité : 10 %)

Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 9 %)

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa ,(popularité : 9 %)

Muyinga/L’évêque du diocèse catholique dénonce les messages divisionnistes,(popularité : 8 %)

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface,(popularité : 8 %)

Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 7 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 7 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 7 %)