Hôpital Mpanda : Contribution de 2000 tournant vers une amende de 20 litres de gasoil suspendue par le ministère


A partir du premier avril prochain, toute personne en besoin d’ambulance et sans carte montrant qu’elle a donné une somme de 2000Fr comme contribution ordinaire et annuelle devra d’abord payer un montant équivalent à 20 litres de gasoil. Cette mise en garde est donnée par le médecin chef de district Mpanda dans sa lettre d’avertissement adressée à tous les directeurs des hôpitaux et des centres de santé.



Par: Isanganiro , mardi 19 mars 2019  à 10 : 29 : 08
a

Dans cette correspondance ayant comme objet « avertissement », le médecin chef de district Mpanda en province Bubanza demande à tous les techniciens de la promotion de la santé de son district de sensibiliser la population de contribuer au fonctionnement de l’ambulance. Comme les autorités administratives le signalent souvent dans des réunions ordinaires avec la population, chaque ménage doit donner une contribution de deux milles francs burundais par an pour obtenir la carte de contribution portant accès à l’ambulance.

Dans cette correspondance adressée aux directeurs des hôpitaux et aux responsables des centres de santé, Dr Richard Nimbona, le médecin chef de district Mpanda précise qu’à partir du 1er avril prochain, toute personne en besoin d’ambulance n’ayant pas une carte de contribution devra d’abord donner un montant équivalent à vingt litres de gasoil. Il précise en outre que cette ambulance est déjà amortie et est souvent au garage alors que les contributions de la commune et de la communauté ne suivent pas.

Certains habitants de la commune Mpanda demandent aux responsables de la santé d’alléger cette mesure et se demandent comment celui qui n’est pas à mesure de donner une contribution de deux milles pourra être capable de payer sur le lit de l’hôpital un montant de plus de quarante mille francs bu.

Une mesure suspendue par le ministère de la santé publique

Le ministère de la sante publique a pris la mesure de suspendre la décision prise par le directeur du district sanitaire de Mpanda imposant 2000francs burundais à chaque ménage dudit district. Jean Bosco GIRUKWISHAKA ,porte parole de ce ministère explique qu’en cas de besoin, le patient a le plein droit d’accéder à l’ambulance sans aucune condition.Ill ajoute qu’il n’y a pas d’obligation de payer une cotisation pour l’entretien de ce véhicule.
Pour rappel, cette ambulance de Mpanda venait de passer plus de trois semaines au garage depuis le mois de février. Le district sanitaire de mpanda couvre trois communes dont Mpanda, Gihanga et Rugazi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

98 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message