Le parlement burundais ouvre sa session d’avril


C’est ce lundi qu’a eu lieu dans les capitales économique et politique l’ouverture des activités des deux chambres du parlement comptant pour la session d’avril. L’assemblée nationale compte analyser neuf projets de loi sans la loi des finances alors que le sénat en analysera onze.



Par: Isanganiro , lundi 1er avril 2019  à 17 : 51 : 46
a

Dans son discours, sur le plan politique et économique, le président de l’assemblée nationale révèle qu’ils seront analysés le projet de loi portant révision de code électoral, le projet de loi portant création, délimitation des communes Buhayira et Murwi de la province Cibitoke, le projet portant réglementation du médicament, de l’exercice de la pharmacie, la profession d’opticien et de l’art des tradipraticiens, un projet de loi portant dispositions particulières au commerce du pétrole et des produits pétroliers au Burundi.

Selon le président de la chambre basse du parlement, sur le plan coopération, certains projets de loi à analyser portent sur les ratifications par la république du Burundi de différents accords dont celui modifiant la deuxième fois le partenariat entre les membres du groupe des états d’Afrique, des Caraïbes et Pacifique d’une part et la communauté européenne et ses états membres, celui de l’établissement des forces en attente d’Afrique australe et celui en rapport avec le don pour le financement du projet d’intensification de la production agricole et de réduction de la vulnérabilité au Burundi.

Toutefois, le président de l’assemblée nationale déplore l’absence de la loi des finances pour cette session d’avril. « L’assemblée nationale est saisie du projet de loi des finances dès l’ouverture de la session du mois d’avril. Etant donné que le projet ne figure pas sur l’ordre du jour, l’assemblée nationale exhorte le gouvernement à tout faire pour que ce projet lui parvienne dans les meilleurs délais », dit Pascal Nyabenda.

La même ouverture sa session d’avril a été observée au niveau du sénat burundais sur son siège sis à la capitale politique, Gitega. Selon le président de la chambre haute, onze projets de lois seront analysés dont le projet de loi portant révision du code électoral.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

71 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Le budget des élections de 2020 reste en secret



a

La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui



a

Les responsables des partis politiques inquiets à la veille des élections de 2020



a

Le parlement burundais réclame un Sommet des pays contributeurs à l’AMISOM



a

Les parlementaires burundais préoccupés par la dette du pays envers l’EAC



a

Huit ONGs étrangères se font réenregistrer pendant la période de prolongation



a

Le président somalien en visite au Burundi





Les plus populaires
Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques" ,(popularité : 35 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 7 %)

3ème mandat : L’archevêque de Gitega conteste en usant de rhétorique ,(popularité : 6 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 6 %)

Vers la restriction des libertés publiques ,(popularité : 6 %)

« La loi a été respectée », dit le directeur de la radio Isanganiro,(popularité : 5 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 5 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 5 %)

Des manifestations aux allures de violences ciblées ,(popularité : 5 %)

Evêques catholiques : Année du pardon de Dieu au Burundi,(popularité : 4 %)